Le CSA a reçu près de 650 plaintes après une séquence banalisant le viol conjugal dans "Touche pas à mon poste"

Plusieurs chroniqueurs de l'émission de Cyril Hanouna ont cautionné, jeudi sur C8, un sondage sur le consentement sexuel, relayé un peu plus tôt par Fun Radio.

L\'animateur Cyril Hanouna sur le plateau de C8, jeudi 25 octobre 2018.
L'animateur Cyril Hanouna sur le plateau de C8, jeudi 25 octobre 2018. (TOUCHE PAS A MON POSTE / C8)

La séquence s'est déroulée dans la partie de l'émission intitulée "Le quart d'heure sans filtre". Dans "Touche pas à mon poste" jeudi 25 octobre, les chroniqueurs de Cyril Hanouna étaient appelés à se prononcer sur un sondage polémique, lancé deux jours avant par Fun Radio. La question portait sur le cas de Charlotte, une jeune femme qui "ne supporte pas que son mec lui fasse l'amour quand elle dort". 

Marlène Schiappa avait rapidement réagi au sondage. "Ce que vous décrivez est un viol", expliquait alors la secrétaire d'Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce qui n’était pas de l'avis de tous les chroniqueurs de TPMP. A commencer par Géraldine Maillet, présente sur le plateau de C8 ce soir-là. "Elle est en train de judiciariser les relations entre les hommes et les femmes, s'est emportée l'écrivaine et réalisatrice. On est en train de devenir fous, de perdre complètement le fil. Et mettre le mot 'viol', aujourd'hui, pour ce cas précis de Charlotte, ça n'a aucun sens, voilà. C'est presque très dangereux pour tout le monde."

Il va y avoir un Code civil du sexe, ça veut dire qu'on a le droit de faire l'amour entre 23 heures et minuit et à minuit cinq il y aura un procès-verbal ! Enfin, ça devient n'importe quoi.la chroniqueuse Géraldine Mailletdans "Touche pas à mon poste"

Assise à ses côtés, l'ancienne Miss France Delphine Wespiser a pris la parole pour dire exactement la même chose : "Avec Charlotte, on ne parle pas de son voisin, on parle de son petit copain, avec qui elle est et qu'elle est censée aimer. […] Des choses qui se font quand l'une ou l'autre personne dort, c'est tout à fait mignon, tout à fait sympa". 

Des internautes se sont aussitôt indignés d'entendre une "culture du viol" défendue sur un plateau de télévision à heure de grande écoute.

Selon les informations de franceinfo, le CSA a déjà reçu près de 650 plaintes. Signe du malaise de la production, la séquence en question a été supprimée du replay de "Touche pas à mon poste". Quant aux chroniqueurs, trois d'entre eux ont depuis présenté leurs excuses sur Twitter.