Vincent Bolloré dément avoir dit vouloir "voir les patrons du foot à genoux dans une mare de sang"

Vincent Bolloré dirige Vivendi, maison mère du groupe de télévision Canal+. La chaîne figure parmi les repreneurs potentiels des droits du foot français.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vincent Bolloré, président du groupe Canal+, en 2018. (ERIC PIERMONT / AFP)

Dans un séquence de "La semaine des médias", dimanche 17 janvier, franceinfo est revenu sur les grandes manœuvres du foot français pour trouver un diffuseur, après le fiasco de Mediapro. Ce groupe, qui détenait l'essentiel des droits sur la Ligue 1 et la Ligue 2, a fait défection et depuis, la Ligue de football professionnel (LFP) a remis les droits télé sur le marché. 

Parmi les repreneurs potentiels figure Canal+, la chaîne cryptée du groupe Vivendi dirigé par Vincent Bolloré. Dans "La semaine des médias", notre chroniqueur expliquait que "l'histoire d'amour" entre Canal+ et le foot français s'était muée en "haine farouche". Il prêtait à Vincent Bolloré les propos suivants, au sujet des "patrons du foot""Je veux les voir à genoux, dans un bain de sang."  Vincent Bolloré conteste formellement avoir prononcé cette phrase, et conteste tout aussi formellement le prétendu désir de "vengeance" qui lui est prêté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.