Au Festival du film de fiction de La Rochelle, la musique des séries TV à l'honneur

À l'occasion du Festival du film de fiction de La Rochelle, le compositeur et chroniqueur Alex Jaffray organisait une masterclass autour de l'importance de la musique dans les fictions et séries télé.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Lors de cette masterclass, des extraits de Pourquoi je vis ?, le biopic consacré à Grégory Lemarchal, dont la musique a été composée par Gilles Facerias et Alex Jaffray. (France Télévsions)

Quelle est la place de la musique dans une fiction télévisée ? Lui accorde-t-on la même importance qu'au cinéma ? Autant de questions évoquées au Festival du film de fiction de la Rochelle (qui s'achève le 19 septembre) lors d'une masterclass animée par l'auteur, compositeur et chroniqueur Alex Jaffray. 

Intitulée Alex Jaffray raconte la petite musique des séries, cette rencontre a permis au public de découvrir l'histoire et la genèse autour des bandes originales de trois fictions qui ont marqué l'année : Lupin, le succès français de l’année de Netflix avec Omar Sy dans le rôle principal ; Germinal, la série événement de la rentrée de France 2, librement adaptée de l’œuvre d’Emile Zola et Pourquoi je vis ?, le biopic de Grégory Lemarchal, qui a rassemblé près de 8 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion sur TF1 en septembre 2020.

Masterclass d'autant plus intéressante que celle et ceux qui ont composé ces musiques étaient présents pour répondre aux questions du public : Audrey Ismael, pour Germinal ; Mathieu Lamboley pour Lupin et Gilles Facerias, compositeur, avec Alex Jaffray, de la musique de Pourquoi je vis ?    

Festival fiction La Rochelle musiques

De la même façon que certaines musiques de longs métrages sont devenues cultes et indissociables de l'oeuvre qu'elles accompagnent, la bande originale des séries TV devient un élément incontournable de l’identité et de la signature d’une série, à l'image de La Casa del papel ou Game of Thrones. 

Les mêmes codes

"La série a emprunté tous les codes de la musique de film", confirme Alex Jaffray. Il n'y a plus les barrières qu'il y avait avant, avec d'un côté les séries et de l'autre le cinéma. J'ai l'impression que tout ça a fusionné". Le compositeur est le parfait exemple de cette fusion. Celui que le grand public connaît comme le "Monsieur Musique" de Télématin sur France 2 a composé la musique d'une dizaine de longs métrages et une trentaine de téléfilms séries et émissions TV dont Scènes de ménages, C à vous, Stade 2...

En 2012,  il est récompensé avec la fiction Il était une fois peut-être pas de Charles Nemes, où sa BO (composée avec Gilles Facerias) décroche le titre de Meilleure musique au Festival de Fiction de La Rochelle.

"Montrer l'invisible"

Que ce soit au cinéma ou à télévision, le rôle d'une musique de film reste le même. Alex Jaffray cite ce compositeur selon qui "la musique de film, c'est montrer l'invisible". "Je crois beaucoup à ça", ajoute Jaffray. "Une bonne musique de films, ça montre ce qu'on ne voit pas à l'image, le coeur des personnages, leurs enjeux et leurs ambitions".

Accompagner sans surcharger

Invitée de cette masterclass, la compositrice Audrey Ismaël abonde dans ce sens. Pour elle, la bande originale doit accompagner les personnages sans surcharger ou alourdir le propos. Une gageure quand il s'agit de composer la musique de Germinal. L'oeuvre sombre et sociale d’Emile Zola a été adaptée en série par Julien Lilti et réalisée par David Hourrègue (série qui se déclinera en 6 épisodes de 52 minutes sur France 2 cet automne mais qui est déjà visible sur la plateforme Salto). "C'est une musique chargée émotionnellement car on suit des personnages qui ont des destins assez tragiques", commente Audrey Ismaël.

La musique doit accompagnée ces trajectoires sans rajouter du pathos mais au contraire, amener de la lumière et du combat

Audrey Ismaël

Compositrice

Audrey Ismaël compose à l’image pour la fiction (cinéma / télévision) depuis plusieurs années. Elle a notamment travaillé sur la musique de la série Les Grands, primée à la Rochelle en 2016 et 2017 avec Bastien Burger avec qui elle signe également la musique du film Chacun pour tous réalisé par Vianney Lebasque en 2018. Ensemble, ils remportent le Prix de la Meilleure Musique 2019 au Festival de la Fiction TV de la Rochelle pour la troisième saison de la série Les Grands.

En 2018, elle signe avec Olivier Coursier la bande originale du film Gueule d'ange réalisé par Vanessa Filho et sélectionné dans la catégorie Un Certain Regard au Festival de Cannes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Télévision

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.