Street art : des apprentis graffeurs dans le Cantal

On a coutume d'associer le "street art" aux grandes villes. Or cet art urbain se répand aussi dans les campagnes. Dans le Cantal, un stage d'initiation de deux jours est proposé à des jeunes.

france 3

Après un rapide coup d’œil des techniques et du matériel, des jeunes du Cantal sont initiés au "street art", à Mauriac. Ils ne manquent pas d'inspiration. Ce qui leur plaît ? "L'expression que l'on peut mettre là-dedans, nos ressentis, notre émotion. J'aime bien", répond un jeune de 13 ans. Ce groupe de huit enfants va donner des couleurs à une cabane, bombe à la main.

"Permettre au street art de trouver sa place en milieu rural"

Le seul mot d'ordre pour Vincent Pietri pendant ces deux jours : transmettre sa passion. "Permettre au street art de trouver sa place en milieu rural parce que, à la base, on parle quand même de pratique urbaine. Pour notamment déclencher des découvertes et pourquoi pas des envies auprès de ces publics jeunes qui prendront peut-être la voie des études ou du loisir dans le street art", comment l'intéressé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thoma Vuille en train de graffer M.Chat.
Thoma Vuille en train de graffer M.Chat. (FRANCE 3 CENTRE)