Théâtre La Criée à Marseille : toujours occupé, l'établissement annule les représentations prévues début juin

Le théâtre marseillais La Criée a annoncé dans un communiqué qu'il ne rouvrirait pas ses portes début juin.  

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
"La Criée", théâtre de Marseille, le 23 mars 2021.  (THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS)

Occupé depuis le 15 mars par des intermittents du spectacle, des étudiants, des sans-abris, le Théâtre de la Criée à Marseille a annoncé jeudi "l'impossibilité d'accueillir le public jusqu'à nouvel ordre", annulant les représentations prévues début juin, selon un communiqué de la direction.

Annulation des représentations programmées jusqu'au 6 juin

Le "blocage" de la grande salle et du restaurant rend l'accueil du public "incompatible avec l'occupation dans sa forme actuelle, compte-tenu des réglementations de sécurité et des protocoles sanitaires en vigueur", fait savoir la Direction de la Criée.

Le théâtre annule le concert de Pierre Goy & Liana Mosca prévu le 1er juin et les représentations de Winterreise d'Angelin Preljocaj initialement prévues les 4, 5 et 6 juin. "Il y a urgence" à rouvrir, plaidait une semaine plus tôt la directrice de ce théâtre national, Macha Makeïeff. Le théâtre avait alors déjà annulé les premières représentations, prévues en mai.

Une occupation 24h/24 contre la réforme de l'assurance chômage

Au Théâtre de la Criée, des dizaines de personnes, dont des intermittents du spectacle, des étudiants et des sans-abris occupent 24 heures sur 24 le théâtre pour réclamer l'abandon de la réforme de l'assurance chômage qui doit entrer en vigueur début juillet et la prolongation de l'année blanche après des mois d'inactivité. Ils inscrivent aussi leur mouvement dans une convergence de luttes anti-raciste, anti-sexiste ou contre les violences policières.

Dans son communiqué, la direction du théâtre assure avoir constaté, au début du mouvement, "l'existence de revendications communes avec les occupants" mais exprime aujourd'hui sa "tristesse" devant l'impossibilité d'ouvrir.

Echange prévu avec le ministère de la Culture

Après plus de deux mois d'occupation un intermittent du spectacle qui souhaite garder l'anonymat a avoué que les occupants "commencent à fatiguer" et qu'ils ne peuvent pas "bloquer éternellement". Néanmoins, ils espèrent pouvoir continuer leur lutte à la Criée ou dans un autre espace, à l'image des occupants du théâtre de l'Odéon à Paris qui ont désormais investi l'espace culturel 104.

Un échange est prévu jeudi soir entre les occupants de la Criée, la représentante du ministère de la Culture, Jean-Marc Coppola, adjoint à la culture du maire de Marseille et la Direction du théâtre. Ailleurs en France, d'autres professionnels de la culture occupent toujours des théâtres pour protester contre la réforme de l'assurance chômage et demandent la prolongation de l'année blanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.