Théâtre du Châtelet : une tribune de soutien à Ruth Mackenzie après son limogeage

Écartée de la direction artistique du théâtre du Châtelet, la Britannique Ruth Mackenzie a reçu le soutien de près de 70 figures du monde culturel, dont Peter Sellars et Abd Al Malik, dans une tribune publiée mardi 1er septembre par la revue mensuelle La Lettre du musicien.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Britannique Ruth Mackenzie le 29 juin 2020 à Paris. (SADAKA EDMOND / SIPA)

Ruth Mackenzie, nommée en 2017 à la tête de la prestigieuse institution parisienne, a été écartée de ses fonctions vendredi 28 août. "Face à la décision prise par le Théâtre du Châtelet de la licencier, nous manifestons notre solidarité à Ruth Mackenzie. Sa vision de la culture appartient au XXIe siècle, où l'ambition artistique et le droit universel à la culture pour toutes les citoyennes et tous les citoyens sont indissociables", indique le texte posté sur le site de La Lettre du musicien.

Le théâtre du Châtelet avait annoncé le 28 août le départ de Ruth Mackenzie sans explication, tandis que la Ville de Paris, tutelle de l'établissement parisien, et une source proche du dossier avaient affirmé à l'AFP qu'une enquête menée par un cabinet indépendant avait révélé de graves problèmes managériaux.

La Britannique de 63 ans, qui n'a présenté qu'une seule saison, a affirmé à l'AFP avoir été licenciée de manière "brutale et cruelle", assurant que l'enquête ne l'a trouvée "coupable d'aucune faute qui mériterait un licenciement".

Le cinéaste Steve McQueen et d'éminentes figures du monde des arts parmi les signataires

La tribune est signée par d'importantes personnalités britanniques dont les artistes Steve McQueen et Anish Kapoor, le compositeur George Benjamin, la directrice des musées Tate, Maria Balshaw, le directeur général de la Royal Opera House, Alex Beard, la présidente de la Royal Society of Arts, Vikki Heywood, le directeur artistique du National Theatre, Rufus Norris ou encore la maire adjointe en charge de la culture de Londres, Justine Simons.

Parmi les personnalités françaises figurent Pierre Audi, directeur du festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence, l'artiste Christian Boltanski, le directeur du Théâtre de l'Odéon, Stéphane Braunschweig ou le rappeur Abd Al Malik qui avait signé une création en 2019 au Châtelet. Ont signé également le metteur en scène américain Peter Sellars, le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako qui présente en octobre une création au Châtelet ou encore l'artiste islandais Olafur Eliasson.

Ruth MacKenzie, première femme et première non Française à la tête du Châtelet

Ruth Mackenzie, qui a occupé de nombreuses postes culturels en Grande-Bretagne, "a repoussé les limites de ce qui était jusqu'alors considéré possible" au théâtre du Châtelet, a indiqué la tribune qui rappelle qu'elle était la première femme et la première non Française à la tête de ce théâtre.

Son bref mandat, durant lequel elle a tenté de renouveler le public, a notamment été marqué par la controverse de DAU, début 2019, unprojet immersif qui avait pour but d'emmener le public dans un "voyage" en Union soviétique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.