"Women 68 ... même pas mort" : le mai 68 des Mémés rouges de Montluçon sur scène

Le 15 mai, la metteure en scène Nadège Prugnard a présenté son spectacle "Women 68 … même pas mort" au théâtre des îlets de Montluçon. Elle fait jouer des Mémés rouges, des Montluçonnaises qui ont vécu mai 68, pour un spectacle haut en couleur. Des représentations sont prévues dans toute la France en 2018.

Les Mémés Rouges ont le point levé sur scène
Les Mémés Rouges ont le point levé sur scène (France 3/ Culturebox)
Les Mémés rouges ont vécu mai 68, chacune à sa manière. Dans le spectacle de Nadège Prugnard, elles reviennent sur leur histoire et sur leur expérience. Elles chantent Frank Zappa et Janis Joplin, engagées et enragées, elles n’ont peur de rien !

Reportage pour France 3 Auvergne de V.Rifflard, B.Galmiche, A.Bertrand, B.Ordas. 
Solange Bidault, Jacqueline Palot et Annie Solnon font partie des Mémés Rouges, qui regroupent douze femmes ayant vécu mai 68. L’une avait 21 ans et étudiait à Paris, l’autre était scolarisée en seconde à Montluçon, une autre encore était une jeune institutrice en grève. Toutes ces femmes parlent de leurs expériences, de leur ressenti et de la façon dont elles ont perçu le mouvement de mai. Elles jouent à Montluçon dans la pièce "Women 68 … même pas mort". Leur but  ? 

Essayer de faire ressentir l’énergie folle qu’il y a eu à ce moment-làSolange Bidault, Mémé Rouge

La metteure en scène à l’origine de cette pièce, Nadège Prugnard, explique l’impact du mouvement en France, mais aussi ses conséquences sur la libération des femmes. Elle a réadapté un texte écrit avec la compagnie Brut de béton il y a 10 ans, toujours d’actualité.

Il y a eu une prise de conscience citoyenne énorme à partir de ce moment-là auprès des femmesNadège Prugnard


(France 3 / Culturebox)

"Women 68" et les Mémés Rouges 
Les 22, 23,24 mai à Paris (mairie du 14e) 
Du 28 mai au 6 juin  au théâtre de l’Echangeur à Bagnolet dans le cadre du "Printemps de l’Echangeur"
Au festival Chalon dans la rue en juillet
Au festival international de Théâtre de rue d’Aurillac en août