"Les mères se cachent pour mourir" le spectacle de Constance cartonne

Sous des airs évaporés et bienveillants, la jeune humoriste picarde prend de l'assurance. Acide et aiguisé, son one woman show "Les mères se cachent pour mourir" se targue même d'être le premier spectacle à la fois féministe et misogyne. A vérifier d'urgence à la Comédie de Paris.

Constance
Constance (SYSPEO/SIPA)

Depuis son dernier spectacle  "Je suis une princesse, Bordel !" on a bien compris que Constance n'a rien d'un ange inoffensif. En quelques secondes la petite princesse a la capacité de se transformer en diablesse dévastatrice.

 

"Les mères se cachent pour mourir" de Constance est prolongé à la Comédie de Paris jusqu'au 12 juillet. A voir ensuite au festival d'Avignon.