Plus de 180 intellectuels et artistes soutiennent la mobilisation de jeudi contre la réforme des retraites

Annie Ernaux, Alain Mabanckou, Ariane Ascaride, Robert Guédiguian, Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon ... 180 artistes, écrivains, historiens, metteurs en scène, acteurs, appellent à soutenir la grève du jeudi 5 décembre et s'expliquent dans une tribune publiée dans Le Monde.

Le réalisateur Robert Guédiguian, 76e festival de Venise, le 5 septembre 2019
Le réalisateur Robert Guédiguian, 76e festival de Venise, le 5 septembre 2019 (MIRCO TONIOLO/AGF/SIPA / MIRCO TONIOLO / AGF)

Plus de 180 intellectuels, économistes et artistes, dont Thomas Piketty, Robert Guédiguian et Annie Ernaux, appellent dans une tribune publiée dans Le Monde (réservé aux abonnés) à participer à la mobilisation de jeudi contre la réforme des retraites, face "aux offensives d'un gouvernement néolibéral et autoritaire"

"Notre présent et notre avenir émergeront des luttes sociales et politiques"

"Face aux offensives d'un gouvernement néolibéral et autoritaire, nous estimons qu'il est de notre responsabilité d'affirmer que notre présent et notre avenir émergeront des luttes sociales et politiques", écrivent-ils mercredi dans une tribune publiée sur le site du Monde.

"Nombreux sont les mouvements populaires qui traversent notre société et notre monde : ils s'érigent face aux dogmes d'une économie financiarisée qui incite et invite à la consommation déraisonnée; ils inventent des alternatives aux inégalités sociales, raciales et genrées trop souvent considérées comme des paramètres indépassables; ils affrontent les semeurs de haine et de peur qui veulent fracturer notre société".

Luttes plurielles

Selon eux, "les luttes plurielles qui structurent une large partie de la société française sont une possibilité de départ vers la construction et la mise en oeuvre de nouveaux paradigmes".

Parmi ces paradigmes, ils citent "le pouvoir vivre plutôt que le pouvoir d'achat; la mondialité plutôt que la mondialisation; la justice sociale plutôt que la loi du plus fort; l'émancipation individuelle et collective plutôt que la réussite individuelle".

"La colère légitime"

Pour cette raison, ils appellent "à s'associer à ces mouvements jaune, rouge, vert, noir ou arc-en-ciel, et à la réflexion sur l'avenir de notre société qu'ils engagent. Et, que le jeudi 5 décembre et les jours qui suivront, la colère légitime mais surtout l'espoir retrouvé chantent dans les rues de France car notre avenir est à la portée de nos intelligences collectives".

Parmi les signataires, les écrivains Annie Ernaux et Alain Mabanckou, la comédienne Ariane Ascaride, le philosophe Etienne Balibar, l'économiste Thomas Piketty, le juriste Emmanuel Dockès, le réalisateur Robert Guédiguian, la metteuse en scène Ariane Mnouchkine, l'historien Gérard Noiriel ou les sociologues Dominique Méda, Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, les écrivains Edouard Louis et Alice Zeniter.