"Liberté à Brême" de Fassbinder en ouverture du festival du Théâtre de Bretagne

Cédric Gourmelon met en scène Liberté à Brême de Rainer Fassbinder, qui s'inspire d'un fait-divers du XIXe siècle, où une femme victime de violence va empoisonner toute sa famille.  

Liberté à Brême au TNB, mise en scène de Cédric Gourmelon
Liberté à Brême au TNB, mise en scène de Cédric Gourmelon (© Jean-Louis Fernandez)

Liberté à Brême, c'est l'histoire d'une femme victime qui devient bourreau. La pièce de Rainer Fassbinder (1945-1982) est inspirée d'un fait-divers allemand. Mme Gottfrief fut condamnée à mort et exécutée en 1831 pour avoir empoisonné à l'arsenic quinze personnes de son entourage, dont ses parents, deux de ses maris et ses enfants. Une réponse à une vie d'oppression. Une pièce qui parle, notamment des femmes et de la violence qu'elles subissent. Elle a été présentée en ouverture du festival du Théâtre de Bretagne du 6 au 9 novembre. A voir ensuite en tournée jusqu'au printemps 2020

Fassbinder, un auteur explosif

Cette création du TNB est mise en scène par le Rennais Cédric Gourmelon. Ce fait-divers qui a boulversé la société bourgeoise allemande de la fin du XVIIIe au début du XIXe siècle est l'occasion pour le cinéaste et dramaturge Rainer Fassbinder d'aborder des sujets brûlants. "C'est un auteur explosif. Il veut faire péter toutes les conventions bourgeoises, et pour lui ce n'est pas à l'échelle sociale que cela se déroule, c'est à l'échelle de l'intime" explique Cédric Gourmelon. "C'est à dire la remise en question du mariage, des liens familiaux et de toute l'hypocrisie qui va avec ça."

Un festival multidisciplinaires

Jusqu'au 17 novembre, le Théâtre de Bretagne propose une programmation très éclectique et riche pendant un festival qui dure deux semaine. Un concentré de ce qu'il se passe toute l'année au TNB. Cirque, danse, cinéma, théâtre, le festival décloisonne les arts du vivant. Une sorte de Best-of pour donner envie de se cultiver toute l'année.