Les nouvelles fantastiques de Maupassant transposées dans "Les Ames lointaines", une inquiétante balade théâtrale

Une balade théâtrale où on joue à se faire peur avec des nouvelles de Maupassant, c’est l’invitation proposée par un duo de comédiens qui sillonne la Normandie durant tout l’été avec ce spectacle qui donne le frisson.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les âmes lointaines par L’Incertaine compagnie, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen. (P. Latrouitte / France Télévisions)

"Venez avec votre coussin et votre lampe torche". C’est le conseil donné par les comédiens de L’Incertaine Compagnie aux spectateurs qui viennent assister à cette balade théâtrale proposée jusqu’au 9 août dans plusieurs sites normands.  

Et pour cause : le spectacle baptisé Les Ames lointaines les invitent à venir à la tombée du jour sur un site historique où ils retrouvent Blanche et Justin, deux figures énigmatiques et envoûtantes habillées en costumes d'époque, poussiéreux et élimés. Commence alors, à la lumière des torches, une errance de presque deux heures durant laquelle l’étrange duo raconte cinq histoires fantastiques de Guy de Maupassant : La PeurApparitionLa Main de l’écorchéSur l’eauLa Morte.  

Les 3 et 4 août, ces âmes et leur public ont erré au cœur de l’Abbaye-aux-Dames à Caen. Frissons garantis !

Balade théâtrale Abbaye aux Dames

Transcender la peur en groupe

"J'avais envie de parler de l'émotion de la peur et comment elle peut être vécue à plusieurs, comment elle peut être une émotion assez négative, angoissante mais aussi drôle quand on est plusieurs à la vivre en même temps", explique Clélia David, metteure en scène et comédienne.

Et qui mieux que Maupassant pour générer cette peur qui naît au coeur du réel ? Chez lui, le fantastique n'a pas besoin d'effets spéciaux. Un délice pour les comédiens qui s'installent sur les sites sans rien changer. Il suffit de jouer avec ce qui se passe autour et de créer des atmosphères avec la voix, la lumière naturelle ou celle des torches. "Un oiseau qui vole, un chien qui aboie, une personne qui passe, le vent qui agite les feuilles des arbres, un bruit de voiture au loin... Tous les éléments dans le quotidien anecdotiques sont susceptibles, lors de la balade, d’être effrayants".

Blanche/Clélia David et Justin/Baptiste Relat, les deux comédiens de L'Incertaine compagnie qui jouent ces étranges Ames lointaines. (P. Latrouitte / France Télévisions)

Si la troupe s'est inspirée de cinq nouvelles de Maupassant, elle les a aussi remaniées. "L'auteur normand a beaucoup écrit sur les hommes. Parité oblige, nous avons adapté les nouvelles pour que certaines puissent être jouées par une femme. Nous avons aussi coupé du texte pour théâtraliser des moments qui nous semblaient trop littéraires pour un spectacle vivant". 

Vivant, le spectacle l'est à en croire les spectateurs de l'Abbaye-Aux Dames : "On est en immersion totale tout en étant guidé par Maupassant et par ces deux êtres irréels", confie l'un d'entre eux. Je suis assez réceptive donc oui, j'ai crié tout à l'heure", reconnaît une femme dans un grand éclat de rire.

Les âmes lointaines par L’Incertaine compagnie, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen. (P. Latrouitte / France Télévisions)

Si vous avez envie de vous faire peur en suivant ces Âmes lointaines, voici les dates des représentations :

- le 9 août à l'Abbaye d'Hambye (Manche) 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.