L'Île-de-France fête le théâtre : Marilyne Fontaine, star des Tréteaux de France pour les petits et les grands

Les Tréteaux de France ont repris leur tournée estivale en Ile-de-France. Cette année, Marilyne Fontaine brille comme comédienne dans "Andromaque" et comme metteuse en scène de Blanche-Neige, histoire d’un prince.

Article rédigé par
Marine Ritchie - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Blanche-Neige, interprétée par Thomas Fitterer dans la mise en scène de Marilyne Fontaine du texte de Marie Dilasser (Marine Ritchie)

Du théâtre gratuit et accessible à tous, c’est ce que propose une nouvelle fois le Centre Dramatique National et itinérant Les Tréteaux de France cet été, dans le cadre du dispositif régional "L’Ile-de-France fête le théâtre". Après avoir installé leur traditionnel chapiteau rouge sur les îles de loisirs de Port aux Cerises (Esonne) et de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise et Yvelines), la compagnie se rend sur celle de St-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) du 21 au 29 août. Au programme, divers ateliers et représentations pour petits et grands, dont Andromaque mis en scène par le directeur de troupe Robin Renucci et Blanche-Neige, histoire d'un prince, par la comédienne Marilyne Fontaine. 

Pour un jeune public

Parler de féminisme, d’écologie et de couple à des enfants à travers un conte connu de tous, c’est ce qu’a décidé de faire la comédienne et metteuse en scène Marilyne Fontaine avec Blanche-Neige, histoire d’un prince, un texte de Marie Dilasser. La princesse douce et docile au physique angélique garde son costume traditionnel mais devient une femme révoltée, en colère et interprétée par un homme, Thomas Fitterer. Le comédien de grande taille et à la voix grave porte une robe, une perruque et du vernis à ongle rouge. Il reprend le fameux Libérée, délivrée de La Reine des neiges qui se transforme en rap ponctué de “ouai, ouai”. Il est accompagné sur la petite scène en extérieur de la comédienne Nadine Darmon dans le rôle du prince.  

Nadine Darmon et Thomas Fitterer dans la mise en scène de Marilyne Fontaine "Blanche-neige, histoire d'un prince" (Marine Ritchie)

Jouer des rôles au genre opposé au leur est une première pour les deux comédiens. Quand Marilyne Fontaine leur a proposé, ça a d’abord été “un éclat de rire” pour Nadine Darmon. Thomas Fitterer, lui, a trouvé ça “rock n'roll”. Sur scène, ce couple fictionnel ne fait pas les choses à moitié, et ça fonctionne. Grande gestuelle, mimiques, chants, danses et cris, tout est bon pour divertir leur jeune public dont les éclats de rire ponctuent le spectacle. Mais derrière les insultes comme “blanches fesses” ou “vide grenier” se cachent de réelles réflexions. 

Ecologie, féminisme et couple

Cette reprise du conte des Frères Grimm débute après le mariage de la princesse avec le prince, et la célèbre morale, “ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants”. Le couple n’a pas d’enfants, n’est pas heureux et se déchire. Pour les deux comédiens, le théâtre est “une merveilleuse entrée par le ludique pour entraîner les enfants à créer, travailler leur imagination et aborder des sujets très importants qui les concernent”.  

Thomas Fitterer en Blanche-Neige, qui reprend "La reine des neiges" (Marine Ritchie)

Le couple se délite et c’est l’occasion d’aborder le thème du féminisme, une tendance que le prince reproche à Blanche-Neige qui, elle, pense au joli couple qu’elle formerait avec Peau d’Ane. L’écologie est aussi très présente dans la pièce. Suite au mariage, le prince a organisé bals et banquets tous les jours avec viande et légumes, sans respecter la production saisonnière. Le royaume en est dévasté et Blanche-Neige devra d'ailleurs choisir, à la fin, entre sauver la vie de son mari, et celle de son royaume.  

Marilyne Fontaine, metteuse en scène et comédienne

Marilyne Fontaine a été interpellée par ces questions d’émancipation de la femme, de surconsommation et de déforestation. Elle a découvert le texte au festival d’Avignon en 2019 dans une mise en scène de Michel Raskine. “J’étais sciée par cette super belle plume. J’ai acheté directement le texte à la sortie de la représentation”. Elle se passionne pour ce texte rempli de calembours, “je me marre toujours autant. Quand je vais les voir jouer, je vais à la récréation. Par contre le soir, c’est moins le cas. Quand tu dois enchaîner les alexandrins, ce n’est pas du tout la même énergie”. Quelques heures après Blanche-Neige, elle prend en effet le rôle d’Hermione dans Andromaque, mis en scène par Robin Renucci, le directeur des Tréteaux de France. 

Des journées bien remplies pour Marilyne Fontaine qui “adore, veux faire ça toute (sa) vie. Sans le travail, je crève”, dit-elle. Les deux facettes de son métier, comédienne et metteuse en scène, se complètent selon elle. “Tout se nourrit. Quand je vois mes comédiens prendre plaisir sur scène, j’ai qu’une envie, c’est d’aller bouffer le plateau à mon tour.”  

Marilyne Fontaine dans le rôle d'Hermione et Julien Léonelli dans le rôle d'Oreste (Sigrid Colomyès)

"Andromaque", amour et violence 

Andromaque est la troisième pièce de Racine que Robin Renucci met en scène depuis 2019 après Britannicus et Bérénice. Dans cette fugue amoureuse où Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime son défunt mari Hector,“les êtres ne peuvent pas se rencontrer”, partagés “entre amour, violence, pulsion et passion”, analyse la comédienne.

La mise en scène de Robin Renucci est à la fois simple et surprenante. Le plateau est complètement nu et le public entoure les quatre côtés de la scène. Le metteur en scène écrit qu’il “s’agit de déployer un minimum de moyens pour rester dans une pureté de l’œuvre qui réside essentiellement dans les trois unités de temps, de lieu et d’action”. Son objectif : laisser place “au verbe, au poète et à l’acteur” et “instaurer une ligne de jeu qui permet aux spectateurs d’être tenus en haleine et d’accéder réellement à la profondeur de l’œuvre via son langage”. Entre cris et drames, c’est par moment surjoué mais cette profondeur est effectivement rendue accessible. Et Maryline Fontaine est impressionnante en Hermione.

Marilyne Fontaine en Hermione dans la mise en scène du directeur des Tréteaux de France Robin Renucci d'Andromaque (Sigrid Colomyès)

"Le plus beau rôle de tragédie"

“Ce rôle (Hermione), je l’adore” confie la comédienne. Robin Renucci lui avait d’abord offert le rôle d’Andromaque et elle a dû batailler pour interpréter ce qui est pour elle “le plus beau rôle de tragédie”. Hermione l'a accompagnée au long de sa carrière. De son entrée au conservatoire jusqu'à des concours de tragédies, elle a toujours choisi de l'interpréter. 

“J’avais déjà exploré plein de bouts du rôle mais jamais le monologue, qui m’effrayait. J’avais envie de pouvoir me dire ça y est, je l’ai fait." Quand Robin Renucci accepte de lui offrir le rôle d'Hermione, c'est une "joie dans mon cœur, bon extrême !” s’exclame Marilyne Fontaine. “J’avais vraiment envie d’en découdre avec elle. Racine le dit lui-même, c’est le rôle le plus complexe qu’il ait écrit”.

“C’est un rôle très sculpté”, décrit la comédienne, “complètement bipolaire par moment. Il y a une pulsion et une dichotomie constante, entre le feu et l’eau, l’amour et la haine. Jusqu’au suicide”. A la fin de la représentation, elle semble épuisée par sa performance impressionnante et par ce monologue passionnel et dévastateur qu'elle interprète de toute sa fougue. 

Les Tréteaux de France sur l’île de loisirs de St-Quentin-en-Yvelines
Du 21 au 29 août 2021
Blanche-Neige tous les jours à 14h30, 15h30 ou 16h30 sauf lundi 23 et vendredi 27 
Andromaque jeudi 26 et samedi 28 à 19h et dimanche 29 à 17h30.

Ateliers et représentations tous les jours, à partir de 11h30 la semaine, et à 13h le week-end.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.