Intermittents : le directeur du théâtre de l’Odéon demande la fin de l’occupation de son établissement

Pour Stéphane Braunschweig, l'occupation par des intermittents du spectacle risque d'empêcher la réouverture de l'établissement le 19 mai. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le théâtre de l'Odéon à Paris, le 5 mai 2021. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

"S'ils restent là, il y a un blocage des spectacles", a déclaré jeudi 13 mai sur franceinfo Stéphane Braunschweig, directeur du théâtre de l'Odéon à Paris, qui demande la fin de l’occupation de son théâtre par des intermittents du spectacle en vue de la réouverture des lieux de culture le 19 mai prochain.

"Le problème est effectivement que les occupants de l'Odéon sont actuellement dans les espaces de circulation du public et qu'aujourd'hui, ce n'est pas envisageable de rouvrir en même temps qu’ils sont là pour des raisons sanitaires évidentes, explique le directeur du théâtre. J'ai expliqué à nos occupants, et en particulier à la CGT qui est à l’initiative de cette occupation, que ça n'allait pas être possible."

"S'ils restent, il y a de fait un blocage des spectacles"

"C'est vrai qu'aujourd'hui, la situation est un peu bloquée, ajoute Stéphane Braunschweig. Je ne désespère pas qu'on la débloque. La CGT dit vouloir poursuivre l'occupation mais sans bloquer les spectacles. Le problème, c'est que l'on peut dire ça, mais s'ils restent là, il y a de fait un blocage des spectacles."

Le directeur du théâtre de l’Odéon dit avoir "fait des propositions pour transformer cette occupation", comme par exemple "une occupation de jour uniquement. Cela permettrait aux occupants de continuer à porter leurs revendications et ça n’empêcherait pas la venue du public le soir".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.