Cet article date de plus de trois ans.

Ils font le Festival d'Avignon 2018 : Thomas Jolly et "ses monstres"

Enfant surdoué du théâtre public, Thomas Jolly est un acteur et metteur en scène de théâtre et d'opéra. Pour la 72e édition du Festival d'Avignon, il met en scène “Thyeste” de Sénèque, dans la Cour d’honneur du Palais des papes. "Thyeste" que vous pourrez voir en direct sur Culturebox le 10 juillet 2018.
Article rédigé par
Maxime Pinier - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  Thomas Jolly 
 (Jean-François Monnier/AFP)

LA FICHE BIO DE THOMAS JOLLY

Thomas Jolly a fait ses classes au lycée de Rouen en option théâtre puis poursuit ses études en licence d'arts du spectacle à l'université de Caen. En 2003, il entre à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne à Rennes (TNB) dirigé par Stanislas Nordey et crée en parallèle, à Rouen, sa compagnie « La Piccola Familia ».

  • Des marathons théâtraux

Révélé au grand public en 2014 au Festival d'Avignon avec sa pantagruélique version de 18h de “Henry VI” (récompensée par un Molière), Thomas Jolly est passé, en moins de dix ans, du statut de jeune espoir à celui de metteur en scène de renommée. En 2015, il entreprend la création de “Richard III”, qu’il incarne, concluant ainsi cette tétralogie shakespearienne.
 
Toujours en quête de renouvellement, Thomas Jolly s’est attelé à la mise en scène d’opéra. Il a notamment ouvert la saison 2016-2017 de l'Opéra de Paris avec la mise en scène de "Eliogabalo" de Francesco Cavalli à Garnier, puis a poursuivi l’année suivante avec la mise en scène de "Fantasio" d'Offenbach.
 
À l’occasion de la 70e édition du Festival d’Avignon, il présente avec sa compagnie la Piccola Familia “Le Ciel, la nuit et la pierre glorieuse”, un feuilleton théâtral en plein air retraçant l’histoire du festival en 16 épisodes.

  • De Shakespeare à Sénèque


À travers les textes de grands auteurs tel que Shakespeare, Sénèque, Marivaux, il met en exergue les jeux de pouvoir et leurs abus, joue avec la figure du monstre. Il cherche dans les histoires à interroger le fondement de l'être humain et de ses organisations sociales. Il préfère les grands formats épiques, autant dans la durée que la forme. Militant, il défend une vision d'un théâtre public populaire et exigeant, un théâtre citoyen, spectaculaire et vivant.
 
Cette année, pour la 72e édition du festival, Thomas Jolly met en scène "Thyeste" de Sénéque, dans la Cour d’honneur du Palais des papes.  
 
Découvrez en replay une autre mise en scène de Thomas Jolly, “Le Radeau de la Méduse” donné au Théâtre national de Strasbourg
Il sera disponible en replay du 19/07/2018 au 26/07/2018

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.