"Il n’est pas nécessaire d’être éduqué pour se libérer" : Raphaël Enthoven revisite L’École des femmes de Molière

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
"Il n’est pas nécessaire d’être éduqué pour se libérer" : Raphaël Enthoven revisite L’École des femmes de Molière
FRANCEINFO
Article rédigé par
Y. Bouchikhi - franceinfo
France Télévisions

Le philosophe Raphaël Enthoven est l’invité de la chronique culture de Youssef Bouchikhi, sur le plateau du 23 Heures, lundi 17 mai.

Agrégé de philosophie, Raphaël Enthoven aurait pu se contenter d’être enseignant dans les grandes écoles, mais son envie de partager sa passion l’a poussé vers une carrière plus médiatique, et depuis peu, artistique. Le philosophe vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc, en écrivant la pièce de théâtre L’École des dames (éd. de l'Observatoire), en référence à L’École des femmes, de Molière. "Je m’inscris pleinement dans le sillage de cette pièce fabuleuse. C’est une pièce sur la libération des femmes, et sur le fait qu’il n’est pas nécessaire d’être éduqué pour être libéré, se libérer", explique Raphaël Enthoven sur le plateau du 23 Heures, lundi 17 mai.

Des questions contemporaines

De son propre aveu, le philosophe était "hanté" par le sujet depuis plusieurs années. "Au départ, j’avais en tête un essai qui était une suite du Misanthrope, qui s’appelait Célimène et le Cardinal, de Jacques Rampal, et je voulais prolonger ce chemin, relate Raphaël Enthoven. Et il se trouve que la pièce de Molière est parfaitement adaptée aux questions contemporaines, du féminisme, du désir et de la vieillesse, et qu’on pouvait la transposer, tout en décrivant des acteurs qui essaient de la jouer. C’est ce que je raconte."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.