Grenoble : une pièce de théâtre franco-algérienne sur le massacre de Sétif

50 ans d'indépendance, et toujours des plaies dans l'histoire de l'Algérie. Un des évènements qui n'ont jamais été oubliés est conté de façon onirique dans la pièce de théâtre "le Cadavre Encerclé" de l'écrivain dramaturge Kateb Yacine. Elle est jouée à Grenoble dans le cadre de la résidence d'une troupe algérienne " le Théâtre de la Colline", venue de Tizi-Ouzou.

Le cadavre encerclé
Le cadavre encerclé (Créarc / DR)

La date du 8 mai 45 a un autre visage en Algérie. La fin des hostilités est déclarée, la victoire des alliés avérée. Des manifestations pacifistes sont autorisées en Algérie Française. Des slogans patriotiques, des revendications d'indépendance se glissent dans la foule. La répression des autorités françaises sera terrible. Des massacres sont commis à Sétif, Guelma et Kherrata.  Entre 5 000 et 45 000 algériens, des civils, sont tués. les chiffres varient aujourd'hui encore selon qu'ils viennent d'Algérie ou de France, mais l'ampleur du drame est de toute façon terrible. Cette partie de l'histoire de France a longtemps été occultée. Ce n'est qu'en 2005 que l'ambassadeur de France en Algérie, en visite a Sétif, a qualifié la tragédie d'inexcusable.

Le 8 mai 45, Kateb Yacine, alors élève de 3ème, assiste aux massacres. Son oeuvre en sera profondément empreinte.