Festival Off d'Avignon : "L’Equation" ou la drôle histoire d’un atome, du Big Bang à nos jours

Un voyage de 15 milliards d’années : dans "L’Equation", un atome se souvient de tous ses avatars, depuis sa naissance jusqu’à nos jours. Normal, puisque nous sommes tous poussière d’étoile. Drôle, beau et vertigineux.

Fabio Alessandrini, auteur, interprète et metteur en scène de \"L\'Equation\" dans le Off d’Avignon du 5 au 23 juillet à l’Espace Alya à 20h35.
Fabio Alessandrini, auteur, interprète et metteur en scène de "L'Equation" dans le Off d’Avignon du 5 au 23 juillet à l’Espace Alya à 20h35. (Roland Baduel)

Fabio Alessandrini écrit, met en scène et interprète seul L’Equation, le projet fou d’évoquer sur les planches une cosmogonie déduite des lectures de Pascal, Darwin, Kafka, Calvino, Einstein, Hawking, avec à la rescousse Kubrick et Greenaway. Mais attention, rien de scolaire ici, tout est surprise, drôle, visuel et spectaculaire : à partir de 13 ans, plein les yeux et les oreilles, dans le Off d’Avignon du 5 au 28 juillet à l’Espace Alya à 20h35.

Le gorille dans la salle à manger

L’espace multiforme de la scène où prend place L’Equation étonne du début à la fin. C’est d’abord la pièce la plus banale qui soit : une salle à manger, une table, une chaise, une fenêtre, une horloge, un papier-peint années 70… Grâce aux lumières et projections de Jérôme Bertin et Claudio Cavallari, elle devient cosmos, fond sous-marin, bouillon de culture microscopique… Un kaléidoscope psychédélique, en phase avec un sujet où se rencontrent physique et métaphysique, avec l’humour comme dénominateur commun.

Teatro di fabio / Théâtre de la Reine Blanche / YouTube

Prisonnier sur un bâteau, Fabio Alessandrini raconte son périple, les rapports qu'il a eus avec ses geôliers. Etait-il un esclave ? Non, c’est un gorille qui parle et sympathise avec ses gardiens par mimétisme. Après les avoir conquis et une fois débarqué, il suit de hautes études… Car n’est-il pas constitué d’atomes communs à tous, et par conséquent porteur de notre mémoire commune depuis les origines et capable d’évoluer ? Normal qu’il soit ce qu’il est : un gorille intelligent. Il est donc tout désigné pour nous raconter cette histoire commune à tous, depuis le Big Bang jusqu’à aujourd’hui.

Cuisine cosmique

Ce raisonnement par l’absurde est d’une logique implacable. À l’image de celle d’un Lewis Carroll, l’auteur d’Alice au pays des merveilles, par ailleurs grand mathématicien. C’est alors toute l’histoire de l’univers et de la Terre qui défile, baignée dans des projections vidéo immersives. 

Fabio Alessandrini, auteur, interprète et metteur en scène de \"L\'Equation\" dans le Off d’Avignon du 5 au 23 juillet à l’Espace Alya à 20h35.
Fabio Alessandrini, auteur, interprète et metteur en scène de "L'Equation" dans le Off d’Avignon du 5 au 23 juillet à l’Espace Alya à 20h35. (Roland Baduel)

On savoure son récit de l’origine du Big Bang, qui résulte de l'idée d'un atome (appelé Germaine) comprimé dans un espace exigu à faire des tagliatelles à la crème, dont l’ébullition fait exploser l’espace. Mais oui, mais c’est bien sûr, l’origine du monde est affaire de cuisine ! Il faut voir Fabio Alessandrini écrire sur l’immense tableau noir en fond de scène son Equation finale, dont l’abscisse et l’ordonnée reposent sur la silhouette d’un gorille, alpha et oméga du carrefour entre les origines et une évolution constante.

Texte lumineux et d’une drôlerie irrésistible, L’Equation nous remet à notre place, et inspire l’humilité. Une vraie leçon de morale, mais pas moraliste.

 

L'Equation
De et avec Fabio Alessandrini
Espace Alya
31 bis, rue Guillaume Puy, 84000 - Avignon
À 20H35 : du 5 au 28 juillet - Relâches : 10 - 17, 24 juillet.