Festival Off d'Avignon : Daniel Pennac et la dessinatrice Florence Cestac partagent la scène d'"Un amour exemplaire"

"Un amour exemplaire" s'inspire de la relation intime que Daniel Pennac a tissé enfant avec un couple d'amoureux. Créée au théâtre du Rond-Point et en Italie, cette histoire d'amour singulière et inspirante est présentée au théâtre du Chien qui fume.

Daniel Pennac et Florence Cestac, deux monuments de la littérature et de la bande dessinée.
Daniel Pennac et Florence Cestac, deux monuments de la littérature et de la bande dessinée. (Jesus Dupaux)

"Et vous, qu'est-ce qui vous a plu dans la pièce ?" Avec tendresse et simplicité, Daniel Pennac a une attention pour chacun des spectateurs venus le rencontrer à l'issue de la représentation. Aux côtés de Florence Cestac (fondatrice de Futuropolis et Grand prix du festival d'Angoulême en 2000) discrète et attentive, ils dédicacent la bande dessinée qu'ils ont écrite ensemble.

Ils sont nombreux à vouloir échanger un mot avec ces monuments de la littérature et de la bande dessinée. Ces deux-là ont beau se connaître depuis longtemps, "Un amour exemplaire" est leur première création en commun. De cette BD publiée en 2015 est née la pièce éponyme mise en scène par une autre complice de l'écrivain : Clara Bauer. Elle est jouée dans le Festival Off d'Avignon au théâtre du Chien qui fume.

Un couple résolument improductif

Retour sur scène, deux heures plus tôt. Pinceau à la main, Florence Cestac plante le décor en quelques traits. Années soixante. Le sud de la France. Le petit Daniel s'éprend d'un couple d'amoureux, des voisins de sa grand-mère que l'on regarde un peu avec mépris dans le village de La Colle-sur-Loup. Car Jean et Germaine sont résolument improductifs. Ils n'ont ni enfant, ni métier et n'ont pas pour habitude de recevoir et de produire de la conversation. Après avoir inventé mille ruses pour se faire une place auprès d'eux, le jeune garçon devient le témoin de leur amour hors-norme. 

Jean et Germaine étaient vivants et drôles. Ils formaient un concentré incroyable d’intelligence amoureuse !Daniel Pennac

Deux comédiens, Marie-Elisabeth Cornet et Dominique Langlais, incarnent Jean et Germaine. Dans son petit atelier installé à cour, Florence Cestac déroule les pages de leur histoire d'amour sur la musique d'Alice Pennacchioni. Ses dessins réalisés en direct tantôt prennent tout l’espace de la scène et tantôt sont investis par les acteurs et mis en mouvement. Daniel Pennac, lui, joue son propre rôle. Il raconte avec humour et fantaisie le coup de foudre de ce couple incroyable.

Une fantaisie incroyable

Jean est un grand type un peu voûté, maigre et dégingandé. Son épouse, Germaine, est une petite bonne femme frisée, toujours au bord du rire. Des personnages très typés, la petite ronde et la grande asperge. Lui est un jeune marquis quand il s'éprend de la petite "cousette", une employée de maison qui ose mettre une gifle à sa patronne. Il en perdra sa particule et son héritage. 

\"Un amour exemplaire\"
"Un amour exemplaire" (FRANCESCA MANTOVANI)

Jean et Germaine se faisaient la lecture du matin au soir et ne médisaient de personne. "Ils étaient d'une fantaisie incroyable. Je me suis beaucoup amusé avec eux, ils ont beaucoup compté dans ma vie", témoigne Daniel Pennac qui leur a rendu visite tous les étés jusqu'à leur mort. Il avait 23 ans. Jeune professeur, il n'a ensuite fait cours que sur des amoureux exemplaires : Roméo et Juliette, Tristan et Iseult, Adam et Eve... 

Quand Daniel a raconté son projet de bande dessinée et de pièce de théâtre aux habitants de La Colle-sur-Loup, certains se sont étonnés : "Ah, les Bozignac ? mais c'est rien les Bozignac !" On se réjouit que l'écrivain soit tombé amoureux de ces gens de rien. Qu'il ait vu la beauté et la tendresse de ce duo à la marge, incroyablement romanesque et poétique.

Compagnie Mia

Un amour exemplaire
De Florence Cestac et Daniel Pennac 
Mise en scène : Clara Bauer
Avec Florence Cestac, Marie-Elisabeth Cornet, Dominique Langlais en alternance avec Laurent Natrella de la Comédie Française, Packo Ioffredo et Daniel Pennac
Théâtre du Chien qui fume
Du 5 au 28 juillet
Relâche les 10, 17 et 24 juillet