Daniel Auteuil héros du réel dans la série "Le Mensonge" : portrait d'un comédien aussi intense que subtil

Daniel Auteuil sera lundi soir sur France 2 au cœur d’une mini série inspirée de l’affaire Iacono, la descente aux enfers d’un élu. Portrait d'un acteur populaire et discret.   

Daniel Auteuil s'impose dans une minisérie diffusée à partir de lundi 5 octobre sur France 2 : "Le Mensonge". Dans cette fiction en quatre volets, Auteuil incarne Claude Arbona, un personnage inspiré par l'ancien maire de Vence, Christian Iacono, accusé, à tort de viol par son petit-fils. Ce drame familial, réalisé par Vincent Gareng, a convaincu le comédien de revenir sur le petit écran. Portrait d'un comédien intense et populaire.

Daniel Auteuil enfile tous les costumes et se joue de tous les genres. Le comédien a 42 ans de carrière et 80 films derrière lui. C'est un acteur aussi populaire que discret, révélé par la comédie. Enfant d'artistes lyriques, Daniel Auteuil découvre, dès ses 15 ans, le plaisir de la scène. Le cinéma le repère rapidement. C'est en sous-doué tête à claques qu'il rentre dans le cœur du public. "Pour moi jouer la comédie, ça a toujours été un énorme plaisir", déclarait-il en 1989. Il s'essaye à la chanson en mai 1985 avec le titre Que la vie me pardonne.

Les réalisateurs se l'arrachent

Un rôle va faire basculer sa carrière : celui d'Ugolin, dans le film de Claude Berri. Dès lors, les réalisateurs se l'arrachent, comme Nicole Garcia dans le film L'adversaire. Il joue Jean-Claude Romand, un père de famille qui tue toute sa famille après lui avoir fait croire pendant 18 ans qu'il était médecin. "Il est arrivé à faire le parcours de Romand, jusqu'à ses crimes, en étant tellement sensible, même scandaleusement sensible, on l'aimait. En même temps, il y avait en lui cette opacité et l'énigme qu'est la personne", explique la réalisatrice Nicole Garcia.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Daniel Auteuil, le 29 mars 2018 à Lille.
Daniel Auteuil, le 29 mars 2018 à Lille. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)