Cet article date de plus de cinq ans.

Bienvenue à "Sunderland" au Petit théâtre de Paris

C'est la surprise de cette rentrée, une pièce intelligente et drôle que l'on recommande à ses amis !

Article rédigé par
Sophie Jouve - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Constance Dollé, Elodie Navarre et Vincent Deniard
 (DR)

Et pourtant le pitch, comme on dit ces temps ci, peut refroidir : pour conserver la garde de sa petite sœur malade, Sally, une jeune ouvrière anglaise se résout à être mère porteuse. En attendant elle survit grâce à sa coloc qui travaille pour le téléphone rose.

Surprise, c’est cru, c’est tendre, c’est tordant. On est à Sunderland, petit bourgade anglaise paumée où on ne parle que de football et de chômage. On aime d’emblée ces trois femmes, grandes gueules, solidaires et bravaches, extrêmement bien jouées par Elodie Navarre, Constance Dollé et Léopoldine Serre. On s’en ferait bien des copines. Epatant également l’amoureux transi, géant maladroit et protecteur joué par Vincent Deniard.

Une très jolie comédie sociale dans la veine des Ken Loach optimiste et tendre... mais écrite par un jeune auteur français à l’humour ravageur, Clément Koch.


« Sunderland » au Petit Théâtre de Paris jusqu’au 1er janvier. Places de 10 à 38 euros.
15 rue Blanche, Paris IX

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.