Avec "Marlene is back", Cyrielle Clair fait revivre la grande Dietrich

Cyrielle Clair fait revivre une icône du cinéma, Marlene Dietrich, avec son spectacle "Marlene is back" à l’affiche du Théâtre de la Tour Eiffel jusqu’au 17 février. Alternant tour de chant, comédie et projections, la comédienne explore les facettes de cet Ange bleu, femme libre à la scène comme à la ville.

Cyrielle Clair s\'est glissée dans la peau de Marlene Dietrich, une femme \"fascinante\".
Cyrielle Clair s'est glissée dans la peau de Marlene Dietrich, une femme "fascinante". (France 3 Culturebox)
Pierre Cardin est à l’origine de ce spectacle original. Le créateur et hommes d’affaires a connu Marlene Dietrich qu’il a accueillie deux fois à l’Espace qui porte son nom lors de récitals. C’est lui qui a demandé à Cyrielle Clair de faire revivre cette personnalité hors norme, complexe et passionnée. L’actrice qui est aussi auteure et metteure en scène a relevé le défi avec la complicité de Gérard Chambre. Elle s’est glissée dans la peau de Marlene Dietrich, une femme aux talents multiples, à la fois comédienne et chanteuse. 

"Dès que j’ai la perruque, les faux cils, le costume, c’est là que je deviens Marlène… Je ne prétends pas être Marlène mais une empreinte de Marlène"

confie l’actrice dans sa loge avant le spectacle.

Reportage : France 3 Paris Île-de-France - J. Serra / G. Bezou / M. Chekkoumy / L. Dubosse / W. Saba

Une femme libre et engagée

Le spectacle mêle tour de chant, comédie et projections de vidéos où Cyrielle Claire se met en scène pour rappeler les grands moments de la vie de Marlene. Et notamment son engagement contre le nazisme qui a conduit cette Berlinoise, fille d’un officier prussien, à demander la nationalité américaine. Hitler l’admirait mais elle refusa de revenir en Allemagne, participant à l’effort de guerre en se produisant en Europe lors de récitals devant les soldats. Le général Patton considérait qu'elle valait une division !

Comment alors, ne pas être fasciné par une personnalité aussi forte ? Cyrielle Clair ne cache pas son admiration pour celle qui incarna "L’Ange bleu" : "si je devais définir Marlene en 3 mots, je dirais séductrice, perfectionniste et humaniste".