Ambivalence(s) présente "Une chambre en ville", le théâtre à l'hôtel

Dans le cadre du 1er festival Ambivalence(s), la Comédie de Valence a imaginé cinq spectacles donnés aux quatre coins de la ville. Parmi eux, "Une chambre en ville", un projet de théâtre intimiste qui invite le spectateur à se glisser dans une chambre de l'hôtel Atrium pour découvrir les secrets de 6 personnages. A découvrir jusqu'au 27 mai 2011 à Valence.

Ambivalence(s) présente "Une chambre en ville", le théâtre à l'hôtel
Ambivalence(s) présente "Une chambre en ville", le théâtre à l'hôtel (Culturebox)

Quand Richard Bunel, le directeur de la Comédie de Valence, a imaginé ce festival, son but était clair : permettre au public de découvrir ou redécouvrir une Valence invisible ou oubliée. Cinq spectacles de styles très différents ont été créés. "Une chambre en ville" est construit sur des textes commandés à trois auteurs français,  Marie Desplechin, Olivier Balazuc, Lancelot Hamelin, un auteur australien, Daniel Keene, et une autre, américaine, Naomi Wallace. Autres spectacles présentés à  Ambivalence(s): "Mythomanies Urbaines", une déambulation insolite dans les rues de Valence ; "Le cas Valence", une conférence décalée qui a pour but de sonder la véritable nature de Valence comme le ferait un psychanalyste ; "Le musée Bombana de Kokologo" (on a une fiche), visite du musée des bizarreries africaines dans la ville imaginaire de Kokologo et enfin "Bal Littéraire" qui aura lieu le 27 mai et durant lequel 5 auteurs de théâtre vont composer une liste de 10 morceaux, 10 chansons populaires entre lecture et danse.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Première saison à la Comédie de Valence pour Richard Brunel
- Ici on joue le théâtre dans les caves
- La compagnie Helios Perdita crée l'Illusion dans un bus ajaccien