"À la ligne - Feuillets d'usine", le texte engagé de Joseph Ponthus, adapté au théâtre de la Passerelle de Limoges

Le metteur en scène Michel Bruzat a souhaité adapter ce texte qui rend hommage à la classe ouvrière. La pièce est à découvrir sur les planches du 22 au 27 février 2022.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
" À la Ligne - Feuillets d'usine" avec Pierre-Yves Louarn et Fabiana Medina au théâtre de la Passerelle de Limoges (France 3 Nouvelle Aquitaine)

Raconter la vie d'une usine, le quotidien des ouvriers, les cadences infernales et le peu de reconnaissance, c'est le point de départ du texte À la ligne - Feuillets d'usine. Un poème populaire et engagé sorti en 2019. Pour cet ouvrage, son auteur Joseph Ponthus, décédé depuis, a été récompensé à maintes fois. Michel Bruzat, le directeur du théâtre de la Passerelle de Limoges en est tombé amoureux, il a souhaité l'adapter sur les planches. La pièce est jouée du 22 au 27 février 2022. 

Le quotidien des invisibles

Le théâtre de la Passerelle de Limoges métamorphosé en conserverie de poissons : sur le plateau, les comédiens Pierre-Yves Le Louarn et Fabiana Medina triment comme des forçats. Jour après jour, ces ouvriers invisibles inventorient avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne jusqu'à en oublier les besoins vitaux. 

Ils ont 30 minutes de pause, il y a même des ouvriers qui portent des couches car ils n'ont pas le temps d'aller aux toilettes

Pierre-Yves Le Louarn

comédien

À la ligne détaille la réalité brutale de l'usine : le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. "Les accidents du travail, c'est énorme, on n'en parle pas beaucoup mais on a besoin d'entendre ça aussi", souligne encore Pierre-Yves Le Louarn.

Le rire tragique

À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Une histoire inspirée de sa propre expérience d'ouvrier intérimaire. 

En adaptant ce texte de Joseph Ponthus, le théâtre de la Passerelle de Limoges rend hommage à l'écrivain décédé en février 2021 à l'âge de 42 ans. Un roman poétique, dur, puissant mais que Michel Bruzat veut joyeux malgré tout. "Chez ce citoyen poète qu'est Joseph Ponthus, c'est le rire tragique, c'est le rire qui fait que l'on respire encore, c'est le rire qui permet d'exorciser cette servitude", rapporte le metteur en scène et directeur du théâtre.

À la ligne - Feuillets d'usine est un texte sans ponctuation qui se lit comme un chant ou un poème enragé sur la condition ouvrière, sur ce que subissent les hommes et les bêtes. C'est un livre qui fait entendre la voix de ceux qui en sont le plus souvent privés. Récompensé par cinq prix, l'ouvrage s'inscrit dans la lignée du théâtre de la Passerelle. Un théâtre social et politique.  

"À la ligne - Feuillets d'usine", au théâtre de la Passerelle à Limogesdu mardi 22 au samedi 26 février à 20h et dimanche 27 février 2022 à 18h

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.