« Ne pas faire un spectacle est un déchirement » : le témoignage d’une gréviste de l’Opéra de Paris

Esthelle Durand fait partie des employés de l’Opéra de Paris à avoir fait grève. Elle se dit prête à se battre pour ses revendications.

franceinfo

Choristes, musiciens, techniciens… Certains des 1 600 employés de l’Opéra national de Paris ont fait grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Esthelle Durand, 52 ans, est choriste au sein de l’Opéra national de Paris. Elle confie avoir beaucoup de peine à faire la grève. "Il n’est pas dans notre ADN d’avoir la culture de la grève. Ce n’est absolument pas notre façon d’être. On n’aime pas faire grève. On n’aime pas parce qu’on aime notre métier. Décider de ne pas faire un spectacle c’est un déchirement et c’est une vraie souffrance".

« Quelque chose de profond se révolte »

Elle poursuit ensuite : "Quelque chose de profond se révolte en nous. On essaye de défendre notre système, notre façon d’être, la spécificité de notre métier". Béatrice Malleret, choriste, a également battu le pavé. "Si par la suite, les générations suivantes doivent aller systématiquement jusqu’à 64 ans, ça va devenir compliqué. On travaille beaucoup les soirs, c’est un minimum de 85 soirs par an".

Retrouvez les vidéos de Ben Barnier sur sa chaîne YouTube

Concert sur les marches de l\'Opéra Garnier pendant que les salariés de l\'Opéra de Paris et de la Comédie Française manifestent 
Concert sur les marches de l'Opéra Garnier pendant que les salariés de l'Opéra de Paris et de la Comédie Française manifestent  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)