Baptiste Lecaplain est allé revoir sa Normandie pour jouer son one-man-show "Voir les gens"

Confidences sur sa récente paternité ou bien observations aiguisées sur le temps qui passe, Baptiste Lecaplain les partage dans son 5e spectacle "Voir les gens". Une tournée nationale qui permet à l'humoriste de 37 ans, originaire de la ville de Mortain, de revoir sa Normandie natale et ses proches à l'occasion d'une date au Zénith de Caen.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'humoriste et acteur Baptiste Lecaplain pendant ses répétitions au Zénith de Caen. (France 3 Normandie)

Voir les gens. C'est le titre du dernier spectacle de Baptiste Lecaplain, qui le présente dans toute la France. C'est comme cela que sa fille surnomme ses tournées : aller voir les gens. Cela fait maintenant deux ans qu'il les voie ces gens avec ce one-man-show, mais également qu'il les fait rire, à grands renforts de nouveaux traits d'humour virevoltants, sur le fait d'être père mais surtout sur le reste. "J'avais envie de parler un petit peu de la paternité, de ce que cela avait changé dans ma vie de couple, mais vraiment à la fin. Avant ça, il y a une heure quinze de blagues où je parle de ma peur des guêpes ou de l'invention de la fusée", expose Baptiste.

Confidences sur sa récente paternité ou bien observations aiguisées sur le temps qui passe, Baptiste Lecaplain les partagent dans son 5eme spectacle "Voir les gens" à travers toute la France.
FTR

France 3 Normandie / A. Guerard / C. Duponchel / X. Gerard

Avec son coauteur Florent Bernard (dit FloBer, qui a écrit pour Bloqués et La Flamme), Baptiste a construit Voir les gens de sorte que les thèmes s'enchaînent agilement et ne se ressemblent pas. Sont évoqués, entre autres, les sujets de la réincarnation, de la paternité, ou encore de l'éducation. Des confessions passées au tamis et amassées avec les années, qu'il agence dans son "cahier de corrections".

Un retour aux racines 

Un travail conséquent, que l'ancien animateur pour enfants est fier de pouvoir présenter dans sa région d'origine : "C'est particulier de jouer à Caen, c'est sûr. Je crois que je suis venu une fois en tant que spectateur au Zénith de Caen. Je suis plus venu jouer moi qu'en tant que spectateur." Né dans un petit village de 1000 habitants nommé Mortain, dans la Manche, il apprécie aujourd'hui le retour à ses racines. "C'est une région que j'aime beaucoup. Je suis très content que mes parents soient restés là pour leur retraite. J'avais peur qu'ils se barrent dans le Sud ou un truc comme ça", confie Baptiste.


À chaque passage au Zénith de Caen, ses parents en profitent pour venir le voir, sur scène et en coulisses. "Les Zéniths c'est là où toutes les stars viennent. Moi je suis venu voir Johnny Hallyday ici. Je suis super content, on aurait jamais pensé qu'il soit un jour au Zénith", constate Jacky, son père.


De l'autre côté, près des gradins, les spectateurs normands semblent conquis par la générosité de l'humoriste et acteur sur scène : "Il est drôle et touchant parfois dans son attitude, il est vraiment sympathique", lance une fan. "Ça nous a fait rire d'entendre quelques blagues sur la Normandie, c'est toujours sympa d'avoir un artiste local", ajoute un spectateur.

Baptiste Lecaplain continuera d'aller "voir les gens" de la région pour deux dates : Rouen le 7 décembre et Le Havre le 9 décembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Humour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.