Parkinson : des ateliers de danse-thérapie spécifiquement adaptés

Atteinte de la maladie de Parkinson, Vanina Renard Cuvillier suite des ateliers de danse-thérapie en ligne pour se sentir mieux dans son corps.

France Info

Vanina Renard Cuvillier, atteinte de la maladie de Parkinson depuis 17 ans, danse à la maison, et cela lui fait du bien : "Ça m'aide à rentrer dans mon corps". Sa maladie affecte le système nerveux et cause une perte de la motricité. Alors, l'exercice physique est essentiel pour Vanina. Pour elle, le confinement a été une véritable épreuve. "Le confinement m'a cloîtrée ici. On est plus devant la télé et dans son fauteuil [...]. Donc toutes les activités, je ne les faisais pas. Je sortais un petit peu marcher de temps en temps, mais ça n'était plus mon rythme", confie-t-elle.

Une danse pour les malades de Parkinson


Pour ne plus revivre ce calvaire, Vanina suit désormais des ateliers de danse-thérapie en ligne de Clint Lutes, chorégraphe spécialisé DAPOPA, la "danse pour Parkinson". "Ils proposent des exercices adaptés à la maladie. Des fois, je n'arrive pas à bouger, donc je le fais sur la chaise. Des fois, je suis un peu en dyskinésie, je bouge un peu n'importe comment, donc ça me permet d'être plus précise dans mes mouvements. Ça me permet d'être moins robotisé, en fait", raconte-t-elle. 

Atteinte de la maladie de Parkinson, Vanina Renard Cuvillier suite des ateliers de danse-thérapie en ligne pour se sentir mieux dans son corps.
Atteinte de la maladie de Parkinson, Vanina Renard Cuvillier suite des ateliers de danse-thérapie en ligne pour se sentir mieux dans son corps. (France Info)