L'hommage sobre et émouvant de l'Opéra du Rhin à Eva Kleinitz

Ce lundi 24 juin, les artistes et le public de l'Opéra national du Rhin ont rendu un vibrant hommage à la directrice générale de l'institution, Eva Kleinitz, décédée fin mai à l'âge de 47 ans.

Le portrait d\'Eva Kleinitz sur la façade de l\'Opéra du Rhin
Le portrait d'Eva Kleinitz sur la façade de l'Opéra du Rhin (P. Dezempte /France Télévisions)

Son portrait domine la façade de l'Opéra national du Rhin, place de Broglie à Strasbourg. En bas de l'affiche, deux dates : 1972-2019. Le 30 mai, Eva Kleinitz a été emportée par la maladie à l'âge de 47 ans. Un décès qui a provoqué une vive émotion dans le monde le culture, en Alsace et au-delà. En deux saisons à la tête de l'institution, Eva Kleinitz avait su imposer son humanité et son ouverture sur le monde. Artistes, collaborateurs et spectateurs lui ont rendu hommage ce lundi 24 juin.

Sur la scène de l'Opéra national du Rhin, chanteurs, musiciens mais aussi employés de cette grande maison se succèdent. Tous ont cotoyé Eva Kleinitz. Et tous souhaitaient lui rendre hommage. Parmi les témoignages forts, celui de la metteuse en scène allemande Nicola Raab : "Eva, toi la femme, la soeur qui me manque". 

La metteuse en scène Nicola Raab lors de l\'hommage à Eva Kleinitz le 24 juin à l\'Opéra du Rhin.
La metteuse en scène Nicola Raab lors de l'hommage à Eva Kleinitz le 24 juin à l'Opéra du Rhin. (P. Dezempte / France 3 Alsace)

Des chefs d'orchestre comme Christophe Rousset ou Ariane Matiakh, des chanteurs, à l'image du jeune baryton Nikolay Borchev et de la mezzo-soprano Marina Viotti, les musiciens du Philarmonique de Strasbourg et de l'Orchestre symphonique de Mulhouse mais aussi beaucoup d'anonymes, techniciens, décorateurs, employés de l'opéra qui l'ont cotoyé, ont célébré la grande dame qu'était Eva Kleinitz. A l'extérieur, sur l'esplanade de l'Opéra, les spectateurs trop nombreux pour pouvoir tenir dans la salle, suivent l'hommage sur écran géant.

Une ouverture extraordinaire sur le monde

De Bregenz en Autriche, à Stuttgart en Allemagne en passant par La Monnaie à Bruxelles, Eva Kleinitz avait fait ses armes dans les plus grandes maisons d'opéra européennes. A l'Opéra national du Rhin, dont elle avait pris la direction en 2017, elle avait fait souffler un vent nouveau, venu d'ailleurs avec la création du Festival Arsmondo.