En Bretagne, un fest-noz en ligne réunit musiciens et danseurs pour sauver la tradition

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Fest Noz virtuel
Article rédigé par
France Télévisions

Si les salles de spectacle et lieux de fête sont encore fermés, les bonnes idées ne sont pas en sommeil. Se réunir à distance et vivre ensemble un fest-noz sur internet, les artistes bretons ont pensé à tout. #IlsOntLaSolution. 

Un fest-noz à la maison mais avec plein de danseurs à travers la France : l'association Tamm-Kreiz relève le défi de faire vivre la tradition bretonne malgré le confinement. Chaque mois, elle organise avec des artistes des soirées en direct sur Facebook. "Ça crée une petite émulation, même si elle est virtuelle, les gens restent physiquement présents", assure Stéphane Julou, le coordinateur des soirées. avant d'ajouter : "Mais il faut que ça reprenne vite".

Frustration et impatience

Si la solution permet à chacun de pratiquer sa danse préférée, pour les musiciens qui jouent sans public, cela reste frustrant. Installés à Plérin dans les Côtes d'Armor, Matthieu et Nicolas sont prêts pour ce concert un peu particulier : "Ça maintient le lien pour ceux qui ont envie de bouger, mais pour nous comme pour les danseurs, ce n'est pas pareil", confie Matthieu Lebreton. Une frustration que partage l'accordéoniste Nicolas Rozé. "Il manque l'interaction avec les gens qui dansent et l'énergie qu'ils nous renvoient, ce n'est pas facile de jouer de la musique à danser devant un écran". 

Et pourtant, la magie opère quand même. De l'autre côté de l'écran et un peu plus loin en Bretagne, c'est dans leur salon qu'Emma et Capucine dansent ensemble, chacune chez elle. En attendant que le spectacle vivant revive complètement, le huitième fest-noz confiné aura lieu début janvier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.