Carte blanche à Marie-Agnès Gillot à la Seine musicale : les univers d’une danseuse étoile

En cinq soirées à la Seine Musicale (jusqu’en juin 2020) la grande danseuse Marie-Agnès Gillot se raconte. Le 22 novembre elle rendait hommage au Liban en duo avec le pianiste Simon Ghraichy. On y était.

Carte blanche à l\'étoile Marie-Agnès Gillot : \"De Paris à Beyrouth\" 
Carte blanche à l'étoile Marie-Agnès Gillot : "De Paris à Beyrouth"  (JULIEN BENHAMOU)

Marie-Agnès Gillot a quitté à regret l’Opéra de Paris il y a près de deux ans, on l'a revue sur les plateaux de télévision (Le Grand Echiquier, Les Enfoirés...), puis en Reine Rouge dans le très réussi Peau d’Ane au Théâtre Marigny. Cette année l'étoile déploie ses ailes, sur tous les fronts : elle signe une chorégraphie au Festival de danse de Cannes avec le danseur de flamenco Andrés Martin, et fait éclater sa curiosité, sa polyvalence et son goût des rencontres dans cinq cartes blanches à la Seine Musicale.

"Beyrouth m'émeut" 

Après une première soirée d’ouverture en forme de portrait en chansons, au côté de Carla Bruni, Joey Starr, Christophe Willem et Amel Bent, nous l’avons retrouvée pour cette deuxième carte blanche, intitulée de De Paris à Beyrouth, où elle clame son amour pour ce confetti bousculé du Moyen-Orient (le jour même de sa fête nationale le 22 novembre). "Beyrouth m’émeut. La ville et toute l’anarchie qui y règne. Les gens, et leur volonté d’exister, de surmonter ce lourd fardeau qu’est la guerre", dit-elle en préambule.

Dans la première partie de la soirée elle interprète pour la première fois The Dress, un solo de la chorégraphe libanaise Nada Kano réadapté pour elle. D’un immense drapé de tissu rouge qui recouvre la scène n’émergent que ses longues jambes qui semblent sortir d’un volcan. Des jambes aussi expressives qu’un corps tout entier. Lorsque son visage apparaît, il est celui d’une madone, comme aspirée par la terre mais résistante, vibrante, tel le Liban se relevant toujours de ses blessures.

Marie-Agnès Gillot danse \"The Dree 2.0\" de la chorégraphe Nada Kano
Marie-Agnès Gillot danse "The Dree 2.0" de la chorégraphe Nada Kano (JULIEN BENHAMOU)

Le pianiste Simon Ghraichy 

La deuxième partie surprend, on attendait une rencontre entre musique et danse, on s’installe dans un récital de piano de Simon Ghraichy, très riche par ailleurs, composé principalement d’extraits de son dernier album 33  et de deux inédits de Bach et d’Albeniz, qui montrent son éclectisme. Ghraichy est là, car son père est Libanais, ce qui le lie à Gillot. 

C'est seulement sur le dernier morceau du récital, Interlude de Nyman, que Marie-Agnès Gillot rejoint enfin Ghraichy pour un moment de grâce (mê si très court) où elle semble enlacer le piano de ses bras et dans un grand écart se fondre dans l’instrument. La soirée se termine dans un dos- à-dos terriblement tendre et sensuel avec le pianiste. Quelques minutes de fusion inoubliables pour clore une soirée intimiste et chaleureuse d’une étoile que l’on a suivi tout au long de sa carrière, et qu’il est intéressant de retrouver dans ses nouvelles expériences, même si on aurait espéré plus de duo avec son invité.

Le pianiste Simon Ghraichy et l\'étoile Marie-Agnès Gillot à la Seine Musicale
Le pianiste Simon Ghraichy et l'étoile Marie-Agnès Gillot à la Seine Musicale (JULIEN BENHAMOU)

Les autres cartes blanches à Marie-Agnès Gillot à la Seine Musicale :

13 et 14 mars 2020 / De Rothko à Cocteau
Pour cette soirée exceptionnelle, Marie-Agnès Gillot interprète deux de ses chorégraphes de prédilection : Carolyn Carlson (A Short Dialogue with Rothko) et Roland Petit (Le Jeune Homme et la Mort) avec Insula Orchestra sous la direction de Laurence Equilbey. 

20 avril 2020 / La Boxeuse amoureuse
Marie-Agnès Gillot partage la scène avec Arthur H et crée à cette occasion la version scénique de La Boxeuse amoureuse avec le champion de boxe Souleymane Cissokho.

14 mai 2020 / Chorégraphie d’orchestre
Marie-Agnès Gillot rejoint l'Ensemble Matheus & Jean-Christophe Spinosi. Qui dirigera l'orchestre ? Qui dansera ? 

20 juin 2020 / Faites de la Danse !
Une grande fête ouverte à tous menée par Marie-Agnès Gillot pour apprendre toutes les danses (du classique au hip-hop en passant par les danses de salon... et qui se terminera en grande soirée disco. Toute La Seine Musicale sera investie. 

La Seine Musicale
Île Seguin, 92100 Boulogne-Billancourt
01 74 34 54 00