Au Havre, la danse contemporaine brille de tous ses feux grâce au festival Plein Phare

Publié
Festival Plein Phare au Havre
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Pour cette première édition, Fouad Boussouf, le nouveau directeur du Centre chorégraphique national de la cité portuaire a concocté un programme de haute voltige.

Jusqu'au 3 décembre 2022, la première édition du festival Plein Phare invite la danse contemporaine dans tous les lieux de culture du Havre. Mijotée par le tout nouveau directeur du Centre national chorégraphique, Fouad Boussouf, la programmation promet de belles émotions. 

Deux créations de Fouad Boussouf

Lors du festival Plein Phare, le public pourra mieux découvrir le travail du nouveau maître des lieux. Imprégné du vocabulaire hip-hop, de la danse contemporaine et du nouveau cirque, Fouad Boussouf présente deux créations inédites, deux solos qui mettent au défi les interprètes. 

Âmes, tout d'abord, un récit de vie dans lequel le personnage dansé par Sami Blond est habité de souvenirs et figures rêvés. Et Cordes, un combat chorégraphié entre une danseuse et un jeu de fils suspendus, un élément que l'interprète a dû apprivoiser. "Ça a pris pas mal d'heures, l'objet est tout le temps plus fort que nous, donc on doit toujours s'adapter à lui, c'est ça qui rend le spectacle très vivant", s'amuse Margaux Dorsaz. Sur le plateau, la danseuse touve un accord avec d'autres cordes, celles du musicien de oud, le syrien Mohanad Aljaramani. 

Une mine de symboles imprégnée par le mythe d'Orphée et Eurydice et largement inspirée du Havre. "On est dans une cale de navire mais c'est aussi cette idée du mouvement pendulaire de l'horloge qui nous rappelle que le temps passe et qu'il est urgent de vivre son quotidien avec joie", assure le chorégraphe.  

Diversité des formes et des esthétiques

Avec ce nouveau festival, Fouad Boussouf souhaite mettre en lumière la danse dans sa plus large expression, qu’elle soit urbaine, contemporaine ou traditionnelle à travers le flamenco d'Ana Perez. L'événement propose quarante-huit représentations dans onze lieux du Havre et rassemble une vingtaine de compagnies nationales et internationales, comme la chorégraphe Alice Carino, venue d'Italie ou l'Irlandaise Oona Doherty. "On a besoin de danser, que le corps reprenne sa place à la fois au plateau et même dans l'espace public, on a besoin de ne plus réfléchir plus qu'il n'en faut pour pouvoir apprécier un spectacle", assure Fouad Boussouf 

Avec cette folle envie de danse, Plein Phare s'affirme comme un nouvel espace d'audace et de créativité mais aussi un lieu d'échange avec des rencontres professionnelles, des ateliers de pratiques dansées ou encore des DJ set.

Festival Plein Phare au Havre jusqu'au 3 décembre 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.