Au festival normand Les Boréales, une chorégraphe danoise mêle hip-hop et traditions inuites

Consacré aux cultures scandinaves et baltes, le festival normand Les Boréales met cette année le Danemark à l’honneur. Parmi les artistes invités, la chorégraphe Lene Boel dont les spectacles très physiques sont nourris par la culture Inuit et la mythologie scandinave.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Deux danseus de la Cie Nextzone dans Ritual for the Inuits (C. Duponchel /  France Télévision)

Cette 29e édition des Boréales qui se tient en Normandie du 18 au 28 novembre, met le Danemark et ses territoires autonomes - îles Féroé et Groenland - à l'honneur avec parmi les spectacles proposés, deux créations signées de la chorégraphe Lene Bonel, Ritual for the inuit et Viking Runes programmées au Forum à Falaise le mardi 23 novembre. 

Revisiter les "cultures de survie"

L'artiste qui a créé sa compagnie, Next Zone, en 1997, travaille sur des créations et des performances qui mêlent hip-hop, danse moderne et cirque contemporain. Des chorégraphies très physiques où Lene Boel revisite les racines de la culture nordique et inuit.

C'est le cas dans Rituel for the Inuits où elle associe breakdance et culture inuit. La chorégraphie juxtapose les valeurs spirituelles des Inuits avec l’énergie brute des cultures urbaines. Pour elle, ce sont "deux des cultures de survie, qui se servent de la danse comme moyen de résolution des conflitsexplique-t-elle à nos confrères du site La TerrasseTraditionnellement, les Inuits employaient le chant et la danse pour résoudre les conflits. Les battles hip hop, elles, transforment des intentions négatives en expression artistique explosive."

Quant à Viking Runes, l'univers de cette pièce lui a été inspiré par le fil The Hunger Games. Les danseurs y forment un clan face à un monde dominé par le pouvoir et la cruauté. Lena Boel les assimilent à des guerriers, des créatures mi-homme mi-bête et des Valkyries.   

Lene Bonel à Coppenhague près d'une fontaine dont elle vient capter de l'énergie, "quand j'ai besoin dit-elle de réaliser quelque dans mon travail parce que c'est une fontaine pleine de puissance".  (C. Duponchel /  France Télévisions)

La Normandie, l'autre pays du Nord 

Après deux ans d'absence pour cause de crise sanitaire, Les Boréales reviennent donc en Normandie, avec 150 événements proposés dans 65 lieux de la région avec Caen pour base principale. Dédié aux cultures des pays scandinaves (Danemark, Norvège, Suède et plus largement la Finlande et l'Islande) et baltes (Estonie, Lettonie, Lithanie), ce festival créé en 1992 par Lena Christensen et Eric Eydoux, deux professeurs de danois et de norvégien, est un foisonnement artistique et humain. Littérature, théâtre, cirque, danse, musique, cinéma, expositions et même gastronomie... tous les aspects de la création nordique sont présentés.

Les organisateurs pensent déjà à l'édition 2022 qui marquera les trente ans d'existence du festival. Le pays à l'honneur sera la Suède.

La très belle affiche des Boréales 2021, hommage à La Petite Sirène, cette statue de bronze qui trône sur un rocher dans le port de Copenhague, dans le parc Churchill. (DR)

"Ritual for the inuit et Viking Runes"de Lene Boel - Cie Next zonele 23 novembre 2021 à 20h30 au Forum de Falaise. Tarifs : de 9 € à 15 €

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.