« Spécial Impôts sur le revenu », un dossier les Echos

Tout savoir sur les nouveautés fiscales en 2016 et bien déclarer vos revenus.

(©)

L'édito de Marie-Christine Sonkin

@mcsonkin**

L’impôt 2.0**

Pour les nouvelles générations, la télédéclaration coule de source. Pour les autres, et pas forcément les seniors, elle est surtout source d’angoisse. Rassurez-vous, ceux qui ne se sentent pas capables de se plier aux exigences de l’impôt 2.0 bénéficient encore d’un délai de grâce. Il n’y aura pas de sanction cette année.

 

Cette marche forcée vers une « webfiscalité » n’est pas seulement anecdotique. D’abord, il s’agit d’une préparation à la réforme de l’impôt à la source. Ensuite, c’est l’une des principales innovations de cette déclaration 2016. Les dernières lois de finances et loi de finances rectificative n’ont pas beaucoup modifié la donne. Un petit tour de vis ici, une nouvelle restriction par là… L’impôt sur le revenu reste fidèle à lui-même. S’il change sur la forme, il demeure sur le fond tout aussi complexe. Les victimes de phobie administrative devront encore une fois faire un effort sur eux-mêmes. Car en matière fiscale, la politique de l’autruche finit par coûter cher. Il est donc préférable de se pencher avec soin pour certains sur la feuille d’impôt, pour d’autres sur leur ordinateur. Les gagnants de la déclaration 2016 seront les contribuables les plus attentifs. Car si certains choix doivent être faits en amont, il est encore possible, au moment de la déclaration de réduire la facture fiscale.

 

D’abord en respectant bien les délais. Ensuite en n’omettant aucune déduction : de nombreuses dépenses peuvent être déduites du revenu imposable. En optant aussi pour les formules plus avantageuses, par exemple celle de rattacher ou non à son foyer fiscal ses enfants majeurs.  Les épargnants qui détiennent leurs actions via un compte-titre accorderont quant à eux la plus grande attention  au nouveau mode d’imputation des moins-values. Désormais, elles ne sont plus soumises à abattement pour durée de détention. Une avancée due à la jurisprudence du Conseil d’Etat qui, dans la plupart des cas, leur offre la possibilité d’imputer des pertes plus-importantes sur leurs gains boursiers.  N’oubliez pas enfin que malgré le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros, les avantages fiscaux acquis les années antérieures ne sont pas remis en cause.  Comment remplir au mieux sa déclaration de revenus : notre dossier complet et des exemples concrets pour ne pas payer un euro de trop.

Sommaire

 

Impôt sur le revenu : le guide de la déclaration 2016

**- Loi de finances Ce qui change en 2016

  • Foyer fiscal Devez-vous rattacher vos enfants

  • Économies d’impôts Tout ce qui est déductible

  • Revenus locatifs Choisir le régime le plus favorable

  • Valeurs mobilières Comment sont imposées les plus-values d’actions

  • Immobilier L’impôt sur les plus-values

  • Défiscalisation Sept réductions à portée de main **

A retrouver sur : http://bit.ly/1W8fFg3