SORTIE DU DVD PAS SON GENRE

PAS SON GENRE de Lucas Belvaux – avec Emilie Dequenne et Loïc Corbery est à présent disponible en DVD et Blu-Ray !

(© AGAT FILMS & Cie 2013)

Jouez et gagnez des DVD du film PAS SON GENRE de Lucas Belvaux avec France Info ! (en bas de page)

Synopsis

Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an.

Loin de Paris et ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines.

Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?

Emilie Dequenne, actrice principale, à propos de son rôle dans le film :

« C’est la première fois qu’on me proposait un tel rôle, un rôle dont je rêvais : celui d’une fille qui n’est faite que de zones de lumière. En dépit de ses petites zones d’ombre, comme tout le monde, elle est entièrement dans la joie de vivre. C’est une fille optimiste, une fille qui va de l’avant, une fille moderne, indépendante. En un mot : vivante ! Enfin une fille sans problème ! Je ne m’étais jamais sentie aussi proche de mon personnage. Elle est positive, aime son fils, ses copines, son boulot, chanter, danser, prendre soin d’elle… Elle a certes connu de grosses déceptions, elle s’avance dans cette histoire d’amour avec prudence, en posant ses conditions, mais malgré ça elle est d’une candeur assez déconcertante. Elle n’est pas dans la crainte, elle y croit toujours, elle y va en marchant sur des œufs, avec une idée très précise de ce qu’elle veut, et surtout de ce qu’elle ne veut plus, mais elle y va, elle y croit toujours ! »

(© AGAT FILMS & Cie 2013)

« On ne se connaissait pas du tout avec Loïc Corbery. Nous n’avions jamais travaillé ensemble, et je n’avais jamais eu le plaisir de le voir jouer sur scène. Ce fut une découverte! Non seulement il incarne le Clément qu’il fallait, mais en plus c’est un comédien comme j’aime. Il donne beaucoup, et sa rigueur est admirable. Parfois il enchaînait des journées de tournage à Arras avec la Comédie Française le soir à Paris! De plus, il est entier au travail comme dans la vie. Les rapports de Jennifer et Clément auraient pu nous gêner, mais entre nous c’était simple et limpide. C’est un film où les deux protagonistes échangent des choses très intimes. Mais le cinéma de Lucas Belvaux est très pudique, tout comme Loïc et moi. Lucas fédère les gens autour de lui et tout se passe sans souffrance. C’est un bonheur cet homme! »