"Stranger Things" : la série qui fait monter la fièvre des années 80

De nombreuses marques sortent des produits rétro griffés "Stranger Things" à l’occasion de la troisième saison de la série phénomène.

Dans la saison 3, nous retrouvons la bande de collégiens, tout juste sortis de l\'enfance, pour de nouvelles aventures. 
Dans la saison 3, nous retrouvons la bande de collégiens, tout juste sortis de l'enfance, pour de nouvelles aventures.  (NETFLIX)

Ce qui plaît dans Stranger Things ? "Les personnages, la musique, mais surtout son côté old school", énumère Clara, fan de la première heure. Dès le début, cette série a su conquérir les cœurs avec sa nostalgie assumée pour les années 1980. Jeudi 4 juillet, sa troisième saison arrive sur Netflix. 

Dans Stranger Things, nous suivons les aventures d’une bande de collégiens, geek par excellence, dans la (jusque-là) tranquille bourgade d'Hawkins, quelque part dans l'Etat de l'Indiana, aux Etats-Unis. Lorsqu’ils partent à la recherche de leur ami disparu, ils sont confrontés à des phénomènes surnaturels.

Hommages aux cinéastes des années 80 

Les clins d'œil de la série aux Goonies, E.T., Seigneur des anneaux, et bien d'autres, sont autant d'hommages appuyés aux cinéastes qui ont marqué cette époque. Sur internet, les fans s’amusent à lister les (nombreuses) références qu’ils reconnaissent tout au long des épisodes. 

Les décors comme les costumes plongent le téléspectateur dans le passé américain : pantalon taille-haute et chemises à carreaux pour le dresscode, VHS, walkman et plateau de Donjons et Dragons pour les accessoires. Le tout, avec un grand sens du détail : "Je ne voulais pas livrer du matériel teinté des années 1980, je voulais être dans les années 1980", explique au site Wired la cheffe accessoiriste Lynda Reiss. Matt Duffer, coréalisateur de la série, raconte dans Télérama sa nostalgie pour cette décennie : "Nous sommes la dernière génération à avoir traversé notre enfance sans Internet, sans passer notre temps à envoyer des textos. A l'époque, quand on montait sur nos vélos et qu'on traversait les bois, on avait l'impression qu'une aventure folle pouvait commencer à chaque instant… comme dans Les Goonies !", avance le réalisateur.

Dustin (Gaten Matarazzo) est un des personnages principaux de la série. 
Dustin (Gaten Matarazzo) est un des personnages principaux de la série.  (NETFLIX)

Pas la peine d'être né avant la chute du mur de Berlin (1989) pour apprécier l'esthétique de Stranger Things. Son côté rétro fait le bonheur de Clara, née en 1992. "Cette époque, je la reconnais à travers ce que mes parents m'ont fait découvrir. Mon père est fan de musique des années 80, qu'on retrouve dans Stranger Things, j'ai donc baigné dans les eighties d'une certaine façon." Stranger Things a-t-il donc réussi à rendre la coupe mulet tendance ? Presque. "Cette série ravive l'engouement pour les eighties, notamment au niveau de la mode", avance Clara, qui invoque elle aussi la nostalgie. "On y voit des choses qu'on avait oubliées", explique-t-elle. Une impression que partage une autre fan, Jessica : "Sachant que la série a maintenant une sérieuse communauté de fans, sa visibilité et sa portée ont assurément permis aux gens de découvrir ou redécouvrir la période", analyse cette vingtenaire qui explique avoir approfondi sa connaissance de l'univers des années 80 avec Stranger Things.

Billy Hargrove (Jim Caviezel), bad boy de Hawkins, rend la coupe mulet presque glamour. 
Billy Hargrove (Jim Caviezel), bad boy de Hawkins, rend la coupe mulet presque glamour.  (NETFLIX)

Marques : la fureur années 80

Avec la sortie de la saison 3 le 4 juillet, les produits griffés Stranger Things aux allures rétro se multiplient. Levi's, Pull&Bear, H&M font partie des nombreuses marques à lancer une collection capsule à cette occasion. Nike également s'y est mis avec une ligne aux accents vintage estampillés Hawkins High School, l'école où sont scolarisés les personnages, accompagné d'un storytelling digne d'un épisode de la série : "Durant l'été 1985, plusieurs véhicules de transport sont partis du siège de Nike à Beaverton, en Oregon (...) Malheureusement, certains chargements n'arriveront jamais à destination (...) Inquiets et perplexes, les responsables de Nike n'ont jamais fait mention de ces disparitions, craignant qu'il ne s'agisse d'un événement surnaturel". Sur le site de la marque, une partie des articles sortis le 27 juin sont déjà épuisés.

D'autres marques profitent de cet l'engouement : Donjons et Dragons a maintenant une édition aux couleurs de la série et Polaroid a également sorti une édition limitée de son appareil OneStep 2 pour la saison 3.  Avec Stranger Things le vieux fait donc vendre.