Netflix arrive en France : cela vaut-il le coup de s'abonner ?

Evènement médiatique de la rentrée, le service de streaming, qui connaît un énorme succès aux Etats-Unis, lance sa version française, lundi. 

Le service de streaming Netflix propose trois formules d\'abonnement, de 7,99 euros à 11,99 euros.
Le service de streaming Netflix propose trois formules d'abonnement, de 7,99 euros à 11,99 euros. (VINCENT LOISON / SIPA)

C'est l'un des événements de la rentrée numérique. Netflix, un service de streaming payant qui permet aux internautes de regarder autant de films et de séries qu'ils le souhaitent, fait son arrivée en France, lundi 15 septembre. Il sera visible sur la prochaine box de Bouygues Telecom dès le mois de novembre, via une application internet intégrée, a annoncé lundi le PDG de Netflix, Reed Hasting, sur France Inter.

Aux Etats-Unis, la plateforme fait un carton : le groupe revendique quelque 40 millions d'utilisateurs. Faut-il succomber à ses charmes ? Francetv info a rassemblé quelques éléments pour guider votre choix.

L'utilisation : plutôt facile

Sur le plan pratique, pas besoin d'être un expert en informatique pour utiliser Netflix. En revanche, il est impératif de disposer d'une connexion internet haut débit. Ensuite, les vidéos sont accessibles par de multiples moyens : soit sur votre ordinateur (sur le site internet de Netflix), soit sur votre smartphone ou votre tablette (via l'application), soit sur votre télévision (si vous possédez un téléviseur connecté, une console de jeu connectée à internet ou, à partir de novembre, la nouvelle box de Bouygues).

L'interface est traduite en français, comme le sont aussi la plupart des films et des séries proposés. Et lorsque le doublage n'est pas disponible, un sous-titrage de la VO en français est systématiquement affichable.

Netflix dispose d'un tas de gadgets assez pratiques. En fonction de votre profil, de vos goûts et des vidéos qui vous plaisent, la plateforme vous recommande par exemple des vidéos qui devraient logiquement vous séduire. Si vous vous connectez avec votre compte Facebook, vous pourrez également consulter les films et les séries préférés de vos amis. Autre fonction pratique : si vous interrompez le visionnage d'une vidéo avant la fin, Netflix vous permet de reprendre plus tard la lecture, à l'endroit où vous vous étiez arrêté. En quelques clics, l'utilisateur peut également régler toute une série d'options, de la qualité de l'image à la couleur des sous-titres. Tous ceux qui ont testé Netflix l'assurent : le service est très simple à utiliser.

Le prix : compétitif 

D'un point de vue financier, l'abonnement à Netflix se situe dans la même fourchette que ses concurrents. Si vous disposez d'une connexion haut débit classique, la formule la moins chère (à 7,99 euros par mois) suffit. Pour ce prix-là, vous pourrez accéder au service depuis un téléviseur, ce que permettent également Canal Play Infinity ou Filmo TV, mais à des tarifs légèrement plus élevés.  

Si vous êtes relié au très haut débit, et disposez d'une télévision ultra haute définition, la formule de Netflix à 8,99 euros mensuels vous permet de vous connecter depuis deux supports en même temps, et celle à 11,99 euros depuis quatre.

Détails importants : le premier mois est offert, et ces trois formules sont sans engagement. Autrement dit, vous pouvez mettre un terme à tout moment à votre abonnement. 

Le catalogue : varié, mais pas très alléchant

Reste une question décisive : celle du contenu proposé aux abonnés. "Netflix a beau être très confortable d'utilisation, son catalogue révèle régulièrement des trous béants", soulignait Le Monde début juin (article payant), à propos de la version américaine. 

Lors du lancement en France, lundi, les utilisateurs auront accès à une cinquantaine de séries américaines, plus ou moins anciennes. Parmi elles, Dexter, Mentalist, Sons of AnarchyPrison Break, Gossip Girl, The KillingHomeland, Fargo... Des séries pour la plupart déjà disponibles sur d'autres plateformes de streaming. Selon BFM Business, qui a pu consulter le catalogue, Netflix aura quand même quelques diffusions exclusives, comme Suits, Orange is the New Black et Hemlock Grove. Plusieurs productions françaises (Un village français, Les Hommes de l'ombre…) seront également mises en ligne. En revanche, ne vous abonnez pas à Netflix pour voir House of Cards (pourtant produite par Netflix, mais vendue en exclusivité à Canal+ en France) ou Game of Thrones (produite par HBO) : elles ne seront pas disponibles.

N'espérez pas non plus regarder La Vie d'Adèle, Le Loup de Wall Street, Dallas Buyers Club, Alabama Monroe ou 9 mois ferme : contrairement aux plateformes qui proposent des streamings à l'unité (comme Pluzz VàD, Canal Play, Virgin Mega…), Netflix ne pourra pas diffuser des films sortis en salles il y a moins de trois ans. Ce dont s'amuse le site spécialisé Vodkaster, qui a lancé Notflix.fr, une sélection de films qui ne seront pas disponibles sur Netflix. Quelques classiques du cinéma français (de Belle de jour à Pierrot le fou en passant par Le Mépris ou A bout de souffle) seront en revanche présents. Netflix le promet : le catalogue grossira au fil des mois.