Clap de fin pour la série "Drôle" de Fanny Herrero qui n'aura pas de saison 2 sur Netflix

Il n'y aura pas de saison 2 de la série "Drôle" créée par Fanny Herrero sur Netflix. La plateforme américaine de streaming justifie sa décision par un manque de rentabilité, malgré le succès des épisodes en France. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean Siuen, Fanny Herrero, Elsa Guedj et Younes Boucif à la Maison de la Radio et de la Musique lors de l'avant-premiere France Inter Netflix de "Drôle". Netflix renonce à une saison 2.  (SADAKA EDMOND/SIPA)

Netflix renonce à une saison 2 de la série sur le stand-up Drôle signée Fanny Herrero, créatrice de Dix pour cent, a indiqué vendredi à l'AFP la plateforme américaine de streaming, confirmant une information des Inrocks. Questionnée sur la raison du non renouvellement, Netflix a évoqué la nécessité d'un juste rapport entre "audience et coût de fabrication".

Ce feuilleton de six épisodes suivait quatre jeunes cherchant à percer dans le milieu très compétitif du stand-up parisien. Fanny Herrero fait partie des scénaristes les plus en vue en France, après le vif succès de Dix pour cent dans l'Hexagone et à l'international et qui racontait les déboires d'agents de comédiens. Son arrivée sur Netflix avait suscité beaucoup d'attentes.

"Pas assez de spectateurs"

Sur Instagram, l'acteur et rappeur français Younès Boucif, l'un des héros de Drôle, se désole de cette nouvelle. "Selon Netflix, il n'y a tout simplement pas assez de spectateurs", écrit-il. "Même si on n'a pas fait 60 millions de 'viewers', la série méritait d'exister sur la plateforme", estime-t-il. Sortie le 18 mars dernier, Drôle est restée quatre semaines dans le top 10 des séries Netflix les plus regardées en France, mais n'est jamais apparue dans le classement mondial des 10 fictions les plus plébiscitées.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Younes Boucif (@yoononthemoon)

Après des années de conquête des utilisateurs à grande vitesse, le géant du streaming Netflix a perdu 200 000 abonnés dans le monde au premier trimestre par rapport à fin 2021, une première depuis plus de dix ans. Et il s'attend à en perdre encore plus au printemps.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Netflix

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.