Affaire Grégory : Murielle Bolle a porté plainte après des menaces reçues à la suite du documentaire diffusé sur Netflix

La diffusion de la série Grégory "a réactivé un peu la folie des faibles d'esprit", estime l'avocat de Murielle Bolle. 

Jean-Paul Teissonière et Murielle Bolle en novembre 2018. 
Jean-Paul Teissonière et Murielle Bolle en novembre 2018.  (ERIC THIEBAUT / MAXPPP)

Murielle Bolle a porté plainte après des menaces à la suite du documentaire diffusé sur la plateforme Netflix au sujet de l'affaire Grégory a appris franceinfo, auprès de son avocat jeudi 16 janvier. Maître Jean-Paul Teissonnière s'exprimait à l'issue de la décision de la cour d'appel d'annuler la garde à vue de 1984 Murielle Bolle, sans pour autant annuler ses accusations envers Bernard Laroche

Murielle Bolle "est allée récemment à la gendarmerie de Bruyères, ce qui est courageux de sa part, pour déposer plainte pour les lettres qu'elle a reçues à la suite du documentaire Netflix et du fait que ça a réactivé un peu la folie des faibles d'esprit", a déclaré l'avocat.

Cette série documentaire en cinq épisodes intitulée Grégory est diffusée depuis le mois de novembre sur la plateforme de vidéo. Mi-décembre, l'épouse du juge Jean-Michel Lambert, premier magistrat à avoir instruit l'affaire Grégory en 1984 et qui s'est suicidé en 2017, accusait cette série d'attiser "une haine dangereuse".

Dans un communiqué, Nicole Lambert et la fille du couple, Pauline Lambert, estimaient que cette série donnait "une vision partiale" de l'affaire.