"Snowpiercer", "The Eddy", "The Mandalorian"... Quelles sont les séries les plus attendues en 2020 sur les sites de SVoD ?

Cette année sera marquée par l'arrivée des premières séries signées Shonda Rhimes sur Netflix et par le lancement de Disney+ en France.

Leïla Bekhti (à gauche) et Tahar Rahim dans la série \"The Eddy\".
Leïla Bekhti (à gauche) et Tahar Rahim dans la série "The Eddy". (ROGER DO MINH)

L'année 2019 nous a offert des séries de très grandes qualité comme Watchmen, Euphoria, Chernobyl (disponibles sur OCS), mais aussi Sex Education, Unbelievable (sur Netflix), Years and Years (sur Canal+ Séries), The Boys (sur Amazon Prime Video) ou encore The Morning Show (sur Apple TV+). Mais que nous réserve cette année 2020 ? Si nous aurons sûrement plein de bonnes surprises tout au long de l'année, certains titres ont d'ores et déjà été annoncés. Voici les séries disponibles sur les plateformes de vidéo à la demande par abonnement (SVoD) qui nous semblent les plus prometteuses.

Sur Netflix

"Snowpiercer" (au printemps)

Ça parle de quoi ? Alors que la Terre n'est plus qu'un continent de glace, les 3 000 derniers survivants ont pris place à bord du Snowpiercer, un immense train qui parcourt la planète sans jamais s'arrêter. Dans ce redoutable engin s'est organisée une nouvelle société où les inégalités sont légion.

Pourquoi on l'attend ? Parce que ce projet, adapté du film Snowpiercer, le Transperceneige du Coréen Bong Joon-ho, lui-même tiré de la trilogie de bandes dessinées éponymes signées par Jacques Lob et Jean-Marc Rochette (éd. Casterman), a été tant de fois repoussé qu'il a failli ne jamais voir le jour. Diffusée aux Etats-Unis sur la chaîne TNT, la série, emmenée par Jennifer Connelly (Un homme d'exception, Requiem For a Dream) et le rappeur Daveed Diggs, sera disponible en France sur Netflix au printemps.

"Hollywood" (en mai)

via GIPHY

Ça parle de quoi ? Selon son créateur, cité par The Hollywood Reporter (article en anglais), cette série est "une lettre d'amour à La Mecque du cinéma américain des années 1940".

Pourquoi on l'attend ? Après The Politician, dont la première saison plutôt réussie a été mise en ligne sur Netflix en 2019 (et qui reviendra également cette année), Hollywood est le deuxième projet développé par Ryan Murphy (Glee, Nip/Tuck...) pour le leader mondial de la SVoD. Toujours en tournage, cette mini-série dramatique devrait tout de même être lancée dans le courant du moi de mai. Autour de Darren Criss (American Crime Story : The Assassination of Gianni Versace), on retrouve au casting d'autres habitués du producteur, comme Dylan McDermott (American Horror Story), Patti LuPone (Pose) ou encore Holland Taylor, la compagne de Sarah Paulson. Cette dernière sera à l'affiche de Ratched, une autre production de Murphy pour Netflix attendue cet automne et présentée comme un prequel du film de Milos Forman Vol au-dessus d'un nid de coucou, centré sur le personnage de l'infirmière Mildred Ratched (qui offra un Oscar à l'actrice Louise Fletcher en 1976).

"Inventing Anna" (courant 2020)

via GIPHY

Ça parle de quoi ? Une journaliste (Anna Chlumsky alias Amy Brookheimer dans Veep) décide d'enquêter sur l'affaire Anna Delvey (Julia Garner, vue dans Ozark). Cette histoire vraie qui a récemment défrayé la chronique raconte comment une jeune femme russe s'est fait passer pour une héritière allemande afin de séduire et escroquer l'élite new-yorkaise avant d'être arrêtée et condamnée en 2019.

Pourquoi on l'attend ? Comme Ryan Murphy, Shonda Rhimes (Grey's Anatomy) fait partie de ces auteurs-producteurs qui ont signé un juteux contrat d'exclusivité avec Netflix. Outre Bridgerton, série en costumes attendue également cette année que Rhimes produit, Inventing Anna est la première création de l'Américaine depuis sa série Scandal. Outre Anna Chlumsky, on retrouve parmi les rôles titres Katie Lowes (Scandal) et Laverne Cox (Orange Is the New Black).

"The Eddy" (courant 2020)

Leïla Bekhti (à gauche) et Tahar Rahim dans la série \"The Eddy\".
Leïla Bekhti (à gauche) et Tahar Rahim dans la série "The Eddy". (ROGER DO MINH)

Ça parle de quoi ? Le quotidien d'un club de jazz parisien au bord de la faillite, tenu par Elliot Udo (André Holland de Moonlight), un pianiste new-yorkais immature.

Pourquoi on l'attend ? Parce que c'est la première série du réalisateur Damien Chazelle, multi oscarisé pour La La Land et Whiplash, que c'est une coproduction franco-américaine dans laquelle on retrouvera Leïla Bekhti et (son époux à la ville) Tahar Rahim, réunis dix ans après Le Prophète de Jacques Audiard, et que la musique a été confiée à Glenn Ballard, le producteur derrière les albums Bad et Dangerous de Michael Jackson.

Sur OCS

"The Plot against America" (à partir du 17 mars en US+24)

Winona Ryder dans la série \"The Plot against America\".
Winona Ryder dans la série "The Plot against America". (HBO)

Ça parle de quoi ? Et si Franklin Delano Roosevelt n'avait pas était réélu en 1941 ? Et si l'aviateur Charles Lindbergh, sympathisant du régime nazi, était devenu à sa place le président des Etats-Unis ? C'est avec ce postulat que le romancier américain Philip Roth, qui a grandi dans une famille juive du New Jersey, réinvente son enfance dans Le Complot contre l'Amériqueson roman uchronique paru en 2004.

Pourquoi on l'attend ? Si vous avez applaudi des deux mains le retour de Winona Ryder dans la série Stranger Things, vous devez être impatient de découvrir l'actrice dans ce nouveau projet sous la direction des showrunners David Simon et Ed Burns. Le duo était déjà aux commandes de la série désormais culte The Wire (Sur Ecoute en VF). Une mini-série politique qui sera sans conteste un des événements de l'année.

"Run" (courant 2020)

via GIPHY

Ça parle de quoi ? Ruby et Billy sont deux anciens amoureux qui ont fait un pacte quinze ans plus tôt. Si, un jour, l'un deux envoie à l'autre par texto "Run" ("Cours" en VF), ce dernier doit tout lâcher pour le rejoindre et pour qu'ils s'enfuient ensemble. 

Pourquoi on l'attend ? La réponse tient en un nom : Phoebe Waller-Bridge. La créatrice de Fleabag, également aux commandes de Killing Eve et coscénariste sur Mourir peut attendre, le prochain James Bond (dans les salles le 8 avril) est LA créatrice que l'on s'arrache. Récemment récompensée aux Golden Globes et aux Emmy Awards, la trentenaire revient donc avec une comédie romantique aux accents de thriller portée par la géniale Merritt Wever (Unbelievable, Nurse Jackie), mais aussi Domhnall Gleeson (le général Armitage Hux dans la dernière trilogie de Star Wars), et dans laquelle elle aura également un petit rôle. Aux Etats-Unis, la série sera diffusée sur HBO Max.

"The Undoing" (courant 2020)

via GIPHY

Ça parle de quoi ? Grace Reinhart Sachs (Nicole Kidman) est une célèbre thérapeute spécialisée dans les problèmes conjugaux. Mais le jour où son mari (Hugh Grant) s'évanouit dans la nature, toutes ses certitudes s'effondrent.

Pourquoi on l'attend ? Après Big Little Lies, Nicole Kidman retrouve le créateur David E. Kelley pour une mini-série tirée de la nouvelle You Should Have Known (Les Premières impressions, aux éditions J'ai lu) de la romancière américaine Jean Hanff Korelitz. Outre Hugh Grant, Nicole Kidman (qui est également coproductrice exécutive de la série) sera également entourée par le toujours génial Donald Sutherland.

"Lovecraft Country" (courant 2020)

La couverture du roman \"Lovecraft Country\" de Matt Ruff, publié aux éditions Presse de la Cité.
La couverture du roman "Lovecraft Country" de Matt Ruff, publié aux éditions Presse de la Cité. (DR)

Ça parle de quoi ? Dans l'Amérique raciste des années 1950, Atticus Black (Jonathan Majors, aperçu dans When We Rise), un jeune Noir, s'embarque dans un road trip à la recherche de son père, accompagné dans sa quête par son amie d'enfance, Laetitia (Jurnee Diana Smollett-Bell alias Nicole dans True Blood) et son oncle George, un grand amateur de science-fiction. Mais ce voyage au pays du Ku Klux Klan va s'avérer encore plus effrayant que prévu.  

Pourquoi on l'attend ? Après Weird City (disponible sur YouTube Premium) et son reboot de La Quatrième dimension, le réalisateur Jordan Peele s'attelle à une nouvelle série pour HBO adaptée d'une nouvelle de l'écrivain américain Matt Ruff. Produite par Bad Robot Productions, la boîte de J.J. Abrams, Lovecraft Country s'annonce comme une série horrifique façon Get Out

Sur Amazon Prime Video

"Hunters" (le 21 février)

Ça parle de quoi ? 1977, New York. Emmenés par Meyer Offerman (Al Pacino), les Hunters sont une bande de chasseurs un peu particuliers. Ils traquent d'anciens hauts dignitaires du régime nazi exilés aux Etats-Unis qu'ils soupçonnent de comploter pour instaurer un IVe Reich dans le pays et lancer un nouveau génocide.

Pourquoi on l'attend ? Parce que le combo uchronie-nazis-Al Pacino produit par Jordan Peele (décidément très actif du côté des séries télé) ne peut que fonctionner. 

Sur Disney+

"The Mandalorian" (le 31 mai)

Ça parle de quoi ? Depuis la chute de l'Empire, il ne fait plus bon être un chasseur de primes tant les contrats se font rares. Contraint d'accepter une proposition non officielle, le plus redoutable d'entre eux, Le Mandalorien (Pedro Pascal) est chargé de retrouver et de ramener à ses commanditaires un enfant du même peuple que Yoda. 

Pourquoi on l'attend ? Première série dérivée de l'univers Star Wars (chronologiquement, elle se déroule entre Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force), The Mandalorian est également la première série produite pour le service de SVoD Disney+, lancé dans quelques pays en novembre dernier. En France, son arrivée est prévue pour le 31 mai. L'occasion pour ceux qui n'ont pas cédé aux sirènes du piratage, et qui ont craqué devant les images de Baby Yoda, de découvrir légalement la série.

"The Falcon and The Winter Soldier" (automne 2020)

via GIPHY

Ça parle de quoi ? On ne sait pas précisément, hormis que la série tournera autour des deux acolytes de Captain America, Bucky et Faucon, à l'œuvre dans Captain America : le Soldat de l’Hiver et Captain America : Civil War

Pourquoi on l'attend ? Parce que The Falcon and The Winter Soldier est l'une des deux nouvelles séries développées par Marvel Studios que Disney+ devrait lancer en 2020 avec Wandavision (qui devrait être centrée sur les aventures de la Sorcière rouge et de l'androïde dans les années 1950). Preuve que la série sera dans la continuité des derniers événements relatés dans Avengers : Endgame, Anthony Mackie, Sebastian Stan et Emily VanCamp reprendront respectivement les rôles de Sam Wilson alias Le Faucon, James Barnes alias Bucky et Sharon Carter alias Agent 13. Pour suivre les événements du Marvel Cinematic Universe au cinéma, il faudra donc désormais garder un œil sur Disney+...

D'autre séries séduisantes seront également lancées cette année aux Etats-Unis, en particulier sur la plateforme Hulu (qui appartient en partie à Disney, mais qui est indépendante de Disney+). Il y a de fortes chances qu'elles soient également distribuées en France, mais on ne sait pas quand, ni sur quel service de SVoD. Guettez toutefois Little Fires Everywhere (à partir du 18 mars sur Hulu), une mini-série pilotée par Reese Witherspoon avec elle-même et Kerry Washington, et Nine Perfect Strangers, une autre série adaptée par David E. Kelley avec Nicole Kidman.

Autre mini-série très attendue, Mrs. America. L'histoire vraie de Phyllis Schlafly, une activiste conservatrice campée par Cate Blanchett, qui milita dans les années 1970 contre l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, et contre l'avortement. Produite par FX, Mrs. America sera diffusée sur Hulu, qui devient le service de SVoD de la chaîne à partir du mois de mars. C'est également le cas de Y : le dernier homme, l'adaptation en séries du comic book de SF de Brian K. Vaughan, attendu cette année sur la plateforme.