Régine : la reine de la nuit s’est éteinte dimanche 1er mai

Publié
Régine : la reine de la nuit s’est éteinte dimanche 1er mai
France 3
Article rédigé par
P. Deschamps, J. Chouquet - France 3
France Télévisions

Régine est décédée dimanche 1er mai. Elle avait commencé sa carrière en bâtissant un empire de boîtes de nuit dans le monde, avant de se lancer ensuite dans la chanson.

On l’appelait juste Régine, un prénom devenu aussi célèbre que sa chevelure rousse et les personnages de ses chansons, comme la grande Zoa, un travesti. Des personnages qu'elle côtoyait dans le monde de la nuit, dont elle était devenue la reine en dirigeant, au fil du temps, jusqu’à 18 boîtes de nuit. Elle assumait ses tenues tape-à-l’œil, car, enfant, Régina Zylberberg avait à la fois souffert de la pauvreté et de la persécution des juifs pendant la guerre. 

“Je me faisais trois spectacles dans la journée”

Pendant la guerre, j’habitais un refuge de vieillards, et j’étais vêtue au Secours pour les enfants”, racontait-elle en décembre 1971. Dans les années 1950, elle aide son père dans son café de Belleville (Paris) et l’accompagne au Casino où il joue pour assister aux récitals. Je me faisais trois spectacles dans la journée”, dira-t-elle plus tard. Au milieu des années 60, la France découvre enfin sa voix gouailleuse, et Régine enchaîne les succès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.