Raymond Devos : retour sur la carrière de l'humoriste qui jouait avec les mots

France 2 s'intéresse à Raymond Devos, le prince des mots et de l'absurde. Dix ans après sa disparition, cette semaine, sa maison de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines) est devenue un musée

Voir la vidéo
FRANCE 2

Sa maison de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines) avec son grand parc, c'était le paradis sur terre de Raymond Devos. Un refuge où il se ressourçait entre deux tournées. C'est comme si Raymond Devos était encore là derrière la fenêtre. Il a disparu depuis dix ans, mais tous ses souvenirs sont restés. Son éternel costume bleu ciel, son train électrique, son petit théâtre, un bric-à-brac à son image : poétique, surréaliste et "mélancomique".

Il quitte l'école à 14 ans

Raymond Devos est né en Belgique dans un petit château en 1922. Une enfance heureuse avec six frères et soeurs jusqu'à la faillite de son père, patron d'une usine de laine. Du jour au lendemain, sa famille installée à Tourcoing (Hauts-de-France) bascule dans la misère. Ce brillant élève qui adore apprendre doit quitter l'école à 14 ans après son certificat d'études. Même si ses textes figurent aujourd'hui dans les manuels scolaires, aucune médaille ni récompense ne guériront jamais cette blessure. Devos est un autodidacte qui deviendra pourtant un funambule des mots.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le costume de scène de Raymond Devos trône au milieu de ses instruments de musique.
Le costume de scène de Raymond Devos trône au milieu de ses instruments de musique. (ALAIN JOCARD / AFP)