Le prix Goncourt des lycéens 2016 attribué à Gaël Faye pour "Petit pays"

Son roman a été choisi parmi sept finalistes, sélectionnés par les élèves de 56 établissements.

L\'écrivain Gaël Faye, le 4 septembre 2016.
L'écrivain Gaël Faye, le 4 septembre 2016. (ULF ANDERSEN / AURIMAGES / AFP)

Il est la révélation littéraire de la rentrée. Gaël Faye a reçu, jeudi 17 novembre, le prix Goncourt des lycéens 2016, pour son premier roman Petit pays (éd. Grasset), dans lequel il raconte son enfance au Burundi, déchiré par l'horreur de la guerre civile et du génocide. Auteur-compositeur-interprète avant d'être écrivain, le Franco-rwandais Gaël Faye avait également été sélectionné pour les prix Goncourt et Interallié. "Ma joie est immense", a très vite réagi le jeune auteur sur Twitter.

Un premier prix prestigieux à 34 ans

Le jury a salué "la fluidité, la sensibilité des paroles" mais aussi "les thèmes abordés avec notamment la guerre au Rwanda, la découverte identitaire et l'évolution dans la vie adulte". "Petit Pays" a été élu au 1er tour du scrutin avec neuf voix devant le roman "Continuer" de Laurent Mauvignier (Minuit).

Déjà lauréat du prix du roman Fnac, Gaël Faye reçoit à 34 ans son premier prix prestigieux.

S'il écrit depuis l'âge de 13 ans, le Franco-Rwandais a mis du temps avant de s'imaginer écrivain. Malgré "un paquet de débuts de romans dans les tiroirs", c'est vers la musique qu'il s'est d'abord tourné à la vingtaine, après un passage dans un fonds d'investissement à Londres où il menait "une vie de poisson rouge".

14 titres en lice

Les élèves de 56 lycées, issus de classes de seconde, première ou terminale, généralistes et professionnelles, ont fait leur choix parmi les 14 livres choisis par l'académie Goncourt, pour remettre ce prix crée par la Fnac en partenariat avec le ministère de l'Education nationale.

En 2015, le Goncourt des lycéens avait été attribué à Delphine de Vigan pour D'après une histoire vraie (éd. JC Lattès), également couronnée la même année par le Renaudot. Ces cinq dernières années, le Goncourt des lycéens est le prix littéraire dont la moyenne des ventes est la plus élevée avec près de 395 000 exemplaires avant le prix Goncourt qui lui atteint une moyenne de 345 000 exemplaires.