Découvrez combien de femmes ont été récompensées par les grands prix littéraires en France en 2017

Même si quelques prix confidentiels ont récompensé des femmes cette année, les prix littéraires les plus connus sont revenus, pour la quasi-totalité, à des hommes.

Dans une librairie, en 2015.
Dans une librairie, en 2015. (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le prix Interallié a été remis à l'écrivain et journaliste Jean-René Van der Plaetsen, pour La nostalgie de l'honneur (Grasset), mercredi 22 novembre. Dans la lignée des Goncourt, Renaudot, Femina, Medicis et du prix de l'Académie française, le dernier des principaux prix littéraires de la saison récompense encore un homme. L'occasion pour franceinfo de revenir sur les récompenses littéraires remises à des femmes en 2017. Et on vous le dit tout de suite, cela n'a pas été très fastidieux.

Alice Zeniter est la seule femme à avoir reçu l'un des grands prix littéraires égrénés par les jurys à l'automne. Et cela s'est joué à une voix près. La romancière, avec son "écriture élégante et brutale", a remporté jeudi le 30e prix Goncourt des lycéens pour L'art de perdre (Flammarion), roman sur les non-dits de la guerre d'Algérie, à travers la saga d'une famille de harkis. Le roman a été élu au 3e tour de scrutin avec 7 voix, devant Bakhita (Albin Michel) de Véronique Olmi, par un jury composé de treize lycéens de 14 à 16 ans.

Les hommes raflent tous les grands prix

Et c'est tout pour les femmes. En 2017, le Goncourt a récompensé Eric Vuillard pour L'ordre du jour. Un homme. Le Renaudot à Olivier Guez, pour son roman La disparition de Josef Mengele. Le Médicis à Yannick Haenel pour Tiens ferme ta couronne. Toujours un homme. L'Académie française a remis son grand prix à Daniel Rondeau pour Mécaniques du chaos. Le prix Femina a été décerné à Philippe Jaenada pour La Serpe. Encore un homme. Le prix de Flore a même été remis à deux hommes, Pierre Ducrozet avec L'invention des corps (Actes Sud) et Zarca pour Paname Underground (Goutte d'Or).

Des auteures ont bien reçu d'autres récompenses, mais plus confidentielles. Une tendance qui existe depuis plusieurs années : sur la période 2006-2015, on ne comptait que 16 femmes parmi les 72 vainqueurs des grands prix.