Oprah Winfrey "regrette" l'affaire du sac à main "trop cher" pour elle

La reine de la télévision américaine avait déclaré qu'une vendeuse d'une boutique de Zurich avait refusé de lui montrer un sac à main en crocodile, assurant qu'il était trop cher pour elle.

L\'animatrice et productrice de télévision américaine Oprah Winfrey, le 12 août 2013 à Los Angeles (Etats-Unis), lors de la première du film \"Le Majordome\", dans lequel elle joue.
L'animatrice et productrice de télévision américaine Oprah Winfrey, le 12 août 2013 à Los Angeles (Etats-Unis), lors de la première du film "Le Majordome", dans lequel elle joue. (MIKE WINDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

"Je regrette que l'histoire ait pris de telles proportions", a confié Oprah Winfrey, lundi12 août au soir. La célèbre animatrice et productrice de télévision américaine a récemment affirmé avoir été victime de racisme dans une boutique suisse. Désormais, l'affaire semble l'embarrasser.

La reine de la télévision américaine avait déclaré dans une interview qu'une vendeuse d'une boutique de Zurich avait refusé de lui montrer un sac à main en crocodile, assurant qu'il était trop cher pour elle. Sa fortune est pourtant estimée à plus de 2 milliards d'euros par le magazine Forbes. La boutique en question a défendu sa vendeuse en évoquant un "malentendu". L'agence de tourisme suisse, elle, a présenté ses excuses.

"Ce n'était pas la peine que la Suisse s'excuse"

"J'avais volontairement évité de mentionner le nom de la boutique et je regrette d'avoir dit que c'était en Suisse", a dit l'animatrice, lundi soir à Los Angeles (Etats-Unis), lors de la première du film Le Majordome, dans lequel elle joue. "Ce n'était pas une accusation contre le pays, ni même contre la boutique (...). Ce n'était donc pas la peine que la Suisse s'excuse", a-t-elle assuré. "Si quelqu'un commet une erreur aux Etats-Unis, allons-nous demander pardon au nom de tout le pays ? Non !", a-t-elle tranché. "Cet incident en Suisse n'était qu'un incident en Suisse." Fin de la polémique, espère-t-elle.