Meghan et Harry : vent nouveau sur la famille royale

Le métissage et l'influence de Meghan Markle, un nouveau souffle sur la monarchie... C'est ce qu'a retenu la presse britannique de ce mariage, entre tradition et modernité.

France 2

Une adolescente de 15 ans, métisse afro-américaine, qui pose devant Buckingham Palace, comme des milliers d'autres touristes, sans imaginer que 20 ans plus tard, elle y entrerait comme membre de la famille royale. Cette photo retrouvée dans les archives est aujourd'hui l'une des plus partagées sur les réseaux sociaux de la planète, à la hauteur du symbole que représente Meghan Markle, désormais duchesse de Sussex.

"Kisstory"

Car derrière le protocole millimétré, la chapelle de Windsor a vu défiler hier, 19 mai, en une seule cérémonie, plus de symboles de changement que durant ses 500 ans d'histoire. Des invités noirs militants, comme la star de télévision américaine Oprah Winfrey, et à ses côtés, l'acteur britannique Idris Elba. Un face à face émouvant, entre la reine Elisabeth, et Doria Ragland, la mère de Meghan. Et bien sûr, ce gospel britannique, qui tout en douceur, secoua de modernité la vénérable chapelle royale en reprenant le Stand by me du chanteur noir américain Ben E. King. De fait, pour le grand public et les Britanniques de toutes les communautés, il y aura clairement un avant et un après Meghan Markle. Dès ce matin à l'aube, les journaux britanniques étaient nombreux à reprendre en une ce jeu de mots : "Kisstory", un baiser qui a fait l'Histoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prince Harry et Meghan Markle saluent la foule après leur mariage à la chapelle Saint Georges, le 19 mai 2018, à Windsor. 
Le prince Harry et Meghan Markle saluent la foule après leur mariage à la chapelle Saint Georges, le 19 mai 2018, à Windsor.  (STEVE PARSONS / AFP)