L'ONU confie à Angelina Jolie une mission auprès des réfugiés vénézuéliens au Pérou

Ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, l'actrice et réalisatrice aura pour mission d'"évaluer les besoins humanitaires".

Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat de l\'ONU pour les réfugiés (HCR), au siège de l\'Otan à Bruxelles (Belgique), le 31 janvier 2018.
Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), au siège de l'Otan à Bruxelles (Belgique), le 31 janvier 2018. (YVES HERMAN / REUTERS)

L'ONU a missionné Angelina Jolie au Pérou pour évaluer la situation des réfugiés vénézuéliens. Ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Angelina Jolie est arrivée dimanche 21 octobre à Lima. Elle doit mener "une mission de trois jours pour évaluer les besoins humanitaires des réfugiés vénézuéliens", qui fuient en masse la crise économique dans leur pays et "les défis auxquels est confronté le Pérou en tant que pays hôte", selon un communiqué du HCR.

Selon une estimation de Lima, 456 000 Vénézuéliens résident actuellement au Pérou, contre 6 000 en 2016. D'après l'ONU, 2,3 millions de Vénézuéliens (soit 7,5% de la population) vivent à l'étranger, dont 1,6 million qui ont émigré depuis 2015, quand les pénuries de nourriture et de médicaments se sont aggravées, parallèlement à l'hyperinflation.

Angelina Jolie s'était déjà rendue en Irak en juin à l'initiative du HCR. Elle y avait visité un camp de réfugiés, situé dans la région autonome du Kurdistan, et avait parcouru la vieille ville de Mossoul, ancien fief du groupe État islamique.