"Villeurbanne 2022, capitale française de la culture" : les événements organisés depuis janvier ont attiré 700 000 personnes

Ce nombre représente "4,5 fois la population de la ville", s'est réjouie la mairie mardi, à quelques semaines de l'expiration des festivités liées à ce label attribué pour la première fois en 2021 dans l'Hexagone.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le géant "Bull Machin" de la compagnie Royal de Luxe défile à Villeurbanne à l'occasion des festivités "Villeurbanne capitale française de la culture 2022", le 25 septembre 2022 (JOEL PHILIPPON / MAXPPP)

Depuis leur coup d'envoi au mois de janvier, les quelque 660 festivités labelisées "Villeurbanne 2022, capitale française de la culture" ont attiré 700 000 personnes, a annoncé mardi 29 novembre la mairie de cette ville rhodanienne, se réjouissant de ce bilan à quelques semaines de l'expiration des événements liés à ce label attribué pour la première fois en mars 2021 dans l'Hexagone.

"Spectaculaire" 

"Cela représente 4,5 fois la population de la ville. C'est assez spectaculaire", a vanté l'adjoint à la Culture Stéphane Frioux lors d'une conférence de presse, évoquant un "succès" en termes de diversité des publics touchés avec ce projet axé sur "la gratuité et l'accessibilité" et non-élitiste. Le maire socialiste Cédric Van Styvendael a fait état d'un "pari réussi", se réjouissant notamment du festival Réel, organisé par et pour les jeunes, dans cette ville de la métropole lyonnaise où 50% de la population a moins de 30 ans.

Alors que le site d'informations lyonnais Médiacités évoquait mardi un "dérapage budgétaire" dans un article intitulé Villeurbanne 2022 : le "quoi qu'il en coûte" culturel de Cédric Van Styvendael, l'élu a reconnu que le budget initial, de 10 millions d'euros, avait été dépassé. Il "s'approche des 13,5 millions d'euros", a-t-il dit. "Cette évolution du budget n'est pas liée à une non-maîtrise de nos budgets. Ce qu'on avait prévu a bien été réalisé, quasiment dans les prix", s'est-il défendu, "mais il y a eu beaucoup plus" d'événements que prévu initialement, dont les trois jours de spectacles de la compagnie Royal de Luxe. "J'ai une haute conscience de la question des finances publiques", a insisté Cédric Van Styvendael, en évoquant "une année exceptionnelle" avec "700 événements".

Un spectacle sur la façade de l'hôtel de ville en décembre

La manifestation a reçu le soutien de l'État et de la Caisse des Dépôts (1 million d'euros), de mécènes (1,6 million), de la métropole de Lyon (0,3 million), mais pas de la région Auvergne-Rhône-Alpes présidée par Laurent Wauquiez (LR). Pour clore "Villeurbanne 2022", un spectacle créé par les Allumeurs de Rêves sera diffusé en boucle chaque soir sur la façade de l'hôtel de ville du 16 décembre au 1er janvier, de 18H00 à 21H00. Baptisé "Vitale", ce spectacle de 20 minutes, composé d'animations et illustrations 2D et 3D, rendra hommage aux grands moments de "Villeurbanne 2022", autour de thématiques fortes comme la jeunesse ou l'environnement. Le spectacle sera d'ailleurs sobre en énergie, représentant pour l'intégralité des dates une consommation en électricité de "320 euros", a expliqué Barbara Coudène, des Allumeurs de Rêves.

Le label Capitale française de la culture, dont le premier avait été attribué en mars 2021 à Villeurbanne pour 2022, doit être décerné tous les deux ans à une commune de taille moyenne. La prochaine ville lauréate sera annoncée en décembre par la ministre de la Culture.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.