Un mystérieux dessin de la Première Guerre mondiale retrouvé dans une maison des Vosges

Ce couple franco-allemand a mis au jour le visage d'un soldat allemand dessiné sur un mur de leur maison secondaire. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La découverte du portrait d'un soldat allemand sur les murs d'une maison de Châtas dans les Vosges  (France 3 Grand Est)

En réalisant des travaux dans leur maison secondaire de Châtas dans les Vosges, Hartmut et Valérie n'imaginaient sans doute pas faire une découverte aussi énigmatique. Alors qu'ils décollent le papier peint d'une pièce de la maison, le portrait dessiné d'un soldat se dévoile sur le mur. "J’ai eu du mal à y croire. Je me suis dit 'mais comment ça se fait que la tapisserie s’enlève à cet endroit-là et qu'est-ce qu'il y a en dessous ?'", raconte Valérie Girny, propriétaire de la maison.

Découverte d'une fresque de la première guerre mondiale

Un soldat allemand de la Grande Guerre

Pour en savoir un peu plus sur ce dessin mystérieux, Hartmut Meichsner et Valérie Girny décident de faire appel à des historiens. "Les propriétaires qui font la découverte eux-mêmes, qui ont le réflexe de la faire expertiser et de faire venir des gens qui connaissent la contextualisation de cela. On est vraiment dans l’ordre des petits miracles qui se succèdent", s'enthousiasme Yann Prouillet, historien et spécialiste de la Grande Guerre. 

Le visage du soldat, la manière dont il est habillé, le contexte historique et géographique donnent un faisceau d'indices concordants. "Malheureusement, on n’a a priori pas de signature ni de date, mais c’est déjà très bien quand même", observe encore l'expert. Néanmoins, l'histoire de Châtas est liée avec l'Allemagne. Entre 1914 et 1918, lors de la Première Guerre mondiale, des troupes allemandes étaient cantonnées dans les Vosges. 

Les troupes allemandes installées dans les Vosges lors de la Première Guerre Mondiale  (France 3 Grand Est)

Ainsi, tous ces détails permettent de dater le graffiti à 1916 et de dire que ce soldat était vraisemblablement Bavarois. Jean-Claude Fombaron, historien et spécialiste de la Grande Guerre, reste tout autant ému devant le dessin. "C'est important pour plusieurs raisons, non seulement historique mais aussi émotionnelle. Retrouver le visage de quelqu’un, même si on ignore son identité, plus de cent ans après, c’est quand même assez impressionnant", dit-il. 

Le soldat était vraisemblablement Bavarois, peut-être un artilleur de la batterie installée à proximité de la maison (France 3 Grand Est)

La découverte de ce portrait d'un soldat allemand est d'autant plus émouvante que Valérie et Hartmut ont des origines germaniques. "Mon mari est allemand, ma maman est aussi allemande, donc l'histoire franco-allemande pour nous, c'est important, c'est presque incroyable", s'émerveille Valérie.

Les propriétaires attendent désormais de savoir si d'autres dessins vont se révéler sous les tapisseries de leur maison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.