Timbre à l'effigie de Giscard d'Estaing : sur quels critères les personnalités sont-elles choisies ?

Un an après la mort de l'ancien chef de l'État, un timbre commémoratif " Valéry Giscard d'Estaing 1926-2020 " sera disponible à partir de lundi dans les bureaux de poste. 

Article rédigé par
Marion Ferrère - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Édité à 495 000 exemplaires, le timbre à l'effigie de de l'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing sera disponible dans la plupart des bureaux de poste à partir de lundi 22 novembre. (LOU MOMEGE / RADIO FRANCE)

C'est une tradition que La Poste respecte à chaque décès d'un président de la République française : un an après sa mort, un timbre à son effigie est édité. C'est le cas aujourd'hui concernant Valéry Giscard d'Estaing, disparu le 2 décembre 2020. Quelque 495 000 exemplaires de timbres à l’effigie de l’ancien chef de l’État sont mis à la vente depuis ce lundi 22 novembre, à 1,28 euro, soit le tarif d'un timbre pour une lettre prioritaire.

Si pour les chefs de l'État la décision est automatique, ce n'est pas le cas pour les autres personnalités. Il y a tout d'abord un critère essentiel à respecter. "On ne timbrifie pas une personnalité vivante", explique Gilles Livchitz, directeur de Philaposte, l'unité en charge de concevoir et d'imprimer chaque timbre en France. "On se donne généralement cinq ans avant de prendre la décision d’émettre un timbre en l’honneur d’une personnalité. Avoir ce recul de cinq ans permet de vérifier qu’il n’y a rien de sulfureux dans le passé du personnage", explique-t-il. 

Maria Callas et Gustave Eiffel honorés en 2023

Des historiens, des scientifiques, des experts de la philatélie établissent une liste d'une dizaine de noms, deux fois par an et deux ans avant chaque parution. Un choix également validé par le ministère de l'Économie. En 2023 par exemple, le feu vert a été donné pour Maria Callas et Gustave Eiffel.

D'ici là, c'est le temps, minutieux, de la création. "Déjà, on décide d’une technologie d’impression. Ensuite il y a le choix d’un artiste, et enfin on s’arrête d’abord sur une photo, des premiers essais d’artiste, des premières conceptions ou co-conceptions", détaille Gilles Livchitz.

Le timbre commémoratif à l'effigie de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing a été inauguré vendredi 19 novembre à l'hôtel de ville de Chamalières (Puy-de-Dôme), dont il a été le maire de 1967 à 1974, en présence de son fils Louis Giscard d'Estaing, maire de la commune depuis 2005. (LOU MOMEGE / RADIO FRANCE)

Ces timbres restent en vente durant un temps limité. Pour celui de Valéry Giscard d'Estaing, ce sera pendant neuf mois. Au-delà, le stock sera détruit. De quoi donner un peu plus de valeur à ceux qui auront été mis en circulation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.