Cet article date de plus de sept ans.

Terre-Neuvas, double regard sur la pêche morutière à Rennes et Saint-Brieuc

L’aventure de la pêche morutière est à l’honneur à travers deux expositions présentées simultanément au Musée de Bretagne à Rennes et au Musée d’Art et d'Histoire de Saint-Brieuc. Jusqu’au 19 avril 2014, le public pourra découvrir l’épopée et le dur quotidien des Terres Neuvas mais aussi la vie des familles restées à terre.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La pêche morutière, une aventure humaine, sociale et économique 
 (France 3 Culturebox)
Reportage :  Roger Bendayan, Larbi Benchiha, Benoît Thibaut
Au XVe siècle, les explorateurs du Nouveau Monde découvrirent les richesses des autres continents et parmi eux la morue. Poisson des eaux froides de l’Atlantique Nord, très fécond et à la chair grasse, il fut durant cinq siècles une source de revenus essentielle pour les villes à l'ouest du littoral français.

Chaque année jusqu’au XXe siècle, les pécheurs partaient sur les grands bancs de morue de Terre-Neuve, au large du Canada. Mais l’aventure s’achève en 1992 lorsqu’un moratoire interdit la pêche à la morue dans cette zone. Le gouvernement canadien voulait ainsi enrayer l’épuisement des ressources.
L’exposition est très riche, avec collections d’objets, vêtements, maquettes de bateaux, documents d’archives, mais aussi photos, vidéos. Après Rennes et Sain Brieuc, elle partira en juin 2014 pour Saint-Malo (Chapelle Saint-Sauveur ) et Granville (musée). 

"Terre-Neuve, Terre-Neuvas, L'aventure de la pêche morutière" jusqu'au 19 avril 2014 au Musée de Bretagne à Rennes et au Musée d’Art et d'Histoire de Saint-Brieuc 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.