Restauration des vitraux de Notre-Dame : rencontre avec un maître verrier

Notre-Dame de Paris dispose d'un patrimoine verrier de prestige. Plus de mille mètres carrés de surface de vitraux ornent l'édifice, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. Mais après l'incendie, des questions se posent sur la sauvegarde de ce capital séculaire et les moyens à mettre en oeuvre pour le restaurer. Rencontre à Troyes dans l'Aube, avec une femme maître verrier pour qui rien n'est irréversible.

Détail rosace Notre-Dame de Paris
Détail rosace Notre-Dame de Paris (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

Reconnus comme des chefs-d'oeuvre incontestés de la Chrétienté, certains vitraux de la cathédrale gothique Notre-Dame furent assemblés au XIIIe siècle. Véritables encyclopédies à ciel ouvert, ils sont les témoins d'épisodes bibliques et contribuent alors à l'instruction des fidèles. Ce trésor inestimable a échappé aux flammes qui ont ravagé une partie de la cathédrale : seul le savoir-faire des maîtres verriers français pourra le sauvegarder.

Rencontre avec une femme maître verrier passionnée

Flavie Serrière Vincent-Petit fait partie de ces restaurateurs au savoir-faire reconnu. Cette Troyenne a été promue l'an dernier au grade de Chevalier de la Légion d'honneur, décerné par le ministère de la Culture. Depuis près de 20 ans, cette restauratrice du patrimoine verre et créatrice de vitraux contemporains reproduit à l'identique les gestes et les techniques pluriséculaires. Un travail de précision, qu'elle réalise avec délicatesse et passion pour redonner vie aux ouvrages fragiles. 

C'est vraiment un patrimoine très particulier. c'est un patrimoine fragile, c'est du verre, très fin qui est peint et assemblé dans du plomb le plus souvent ; qui a une couche picturale donc on est vraiment dans le domaine de la peinture et qui en même temps sert d'étanchéité à un édifice. Donc on a à la fois une oeuvre d'art fragile, qui doit faire l'étanchéité de l'édifice, on est sur un bien extrêmement particulier.Flavie Serrière Vincent-Petit Maître-verrier

Les vitraux de Notre-Dame sans cesse modernisés

Les vitraux de Notre-Dame de Paris n'ont cessé d'évoluer dans le temps, d'être medernisés. Ils racontent à la fois l'histoire du pays et l'histoire de la cathédrale, depuis près de 800 ans.

Les premiers vitraux de Notre-Dame étaient du XIIe siècle et ne sont restés qu'une centaine d'années, puisque dès fin XIIe et début XIIIe sous Philippe Auguste, une grande campagne d'agrandissement de Paris, des remparts et de Notre-Dame fut menée. On a refait des vitraux dans la modernité du temps, donc du début du XIIIe.Flavie Serrière Vincent-PetitMaître-verrier

Au cours de l'incendie du 15 avril, les vitraux ont subi des dégâts importants, au niveau des peintures et des structures de plomb. Mais, selon la restauratrice, les détériorations ne seraient pas irréversibles et les vitraux seront entièrement restaurés. Ils reprendront leur place à l'issue des travaux de reconstruction.